GREENAWAY KATE (1846-1901)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'illustratrice anglaise Kate Greenaway est redevable de sa vocation à son père graveur. Des séjours d'enfance à la campagne où elle a pu observer des usages surannés lui fournissent les éléments d'un style vestimentaire au charme indéniable : longs manteaux boutonnés, capotes à rubans, larges ceintures pastel, mitaines, ombrelles et éventails. Ce sont en effet des petites filles qui peuplent ses illustrations, graciles formes au contour ferme et délicat, au modelé sans épaisseur, aux visages candides auréolés de boucles sages. Jardins, cottages, petits bourgs sont des souvenirs idéalisés de son enfance revue et rêvée, épargnée par les laideurs de la société industrielle.

Elle se lance dans le métier en dessinant d'abord des cartes de Noël et de la Saint-Valentin pour le compte de l'éditeur Marcus Ward qui ne recrutait pourtant que des artistes confirmés. Elle perfectionne ainsi son style, attentive aux critiques, et ses images d'enfants habillés de costumes anciens et raffinés plaisent tant qu'une mode est créée. Elle propose bientôt des dessins, accompagnés de vers, à l'imprimeur Evans, spécialiste de la gravure sur bois en couleurs, sensible au soin méticuleux apporté au dessin des costumes, à la délicatesse des coloris et à l'originalité de la mise en pages, bien adaptée à la perception d'un jeune public. La première édition de Under the Window (1878) s'arrache très rapidement ; le nom de Kate Greenaway est devenu célèbre. Un nouveau style d'image enfantine est élaboré, axé sur une parfaite lisibilité des formes, détachées sur un fond blanc. Ce premier album présente même une table des matières avec des vignettes en miniature, art où excelle Greenaway. L'album Marigold Garden (1885) est de la même veine : scènes de jeu, défilés d'enfants, attitudes justes mises en valeur par l'esthétique vestimentaire ; les enfants sont parfois vus aussi de dos ou de profil, le visage perdu sous un large chapeau. Un nouv [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Laura NOESSER, « GREENAWAY KATE - (1846-1901) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kate-greenaway/