WAEHNER KARIN (1926-1999)

La danseuse et chorégraphe Karin Waehner n'appartient pas à la génération des pionniers de la danse moderne européenne, mais à celle de ses disciples. Elle revendiquait fièrement cette filiation, l'héritage de Mary Wigman en l'occurrence, alors qu'elle avait choisi la France d'abord pour danser, puis plus tard, pour enseigner.

Née le 12 mars 1926 à Gleiwitz, en haute Silésie, aux confins de l'Allemagne, elle apprend la danse, grâce à sa mère, dans une école de Dresde où l'on s'inspire de la méthode d'Émile Jaques-Dalcroze. Elle rencontre ensuite celle qui sera son maître incontesté : Mary Wigman. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Wigman professe à Leipzig ; Karin Waehner apprendra auprès d'elle pendant quatre années (1946-1950) dans les conditions difficiles de l'époque, mais avec un enthousiasme et un émerveillement qu'elle ne perdra jamais. « La concentration sur le travail était favorisée par la misère autour de nous », confia-t-elle un jour à une autre chorégraphe de sa génération, Jacqueline Robinson.

Dès la fin de cette période, elle choisit de quitter la République démocratique allemande pour l'Argentine où réside son frère. Professeur assistante dans une école de Buenos Aires, elle fait la rencontre de Marcel Marceau qui lui ouvre un nouvel horizon : celui de la pantomime. Karin Waehner décide alors de se fixer à Paris (1952). Elle travaille auprès d'Étienne Decroux, autre mime célèbre. Pourtant l'élève de Wigman choisira définitivement la danse.

Au début des années 1950, la danse en France a un visage essentiellement classique. Ni les Américains ni même les Allemands n'y ont encore fait souche. Avec quelques autres vaillants modernes, Karin Waehner s'attache à convaincre, à éveiller des sensibilités nouvelles. Elle participe régulièrement aux spectacles de l'association Danse et culture, dirigée par un passionné, Jean Dorcy, et au Théâtre d'essai de la danse, laboratoire chorégraphique animé par Dinah Maggie, critique au journal Combat.

En 1958, Karin Waehner acquiert la nationalité française e [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Claude DIÉNIS, « WAEHNER KARIN - (1926-1999) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karin-waehner/