KANSAS CITY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Installée au sud-est du confluent des rivières Missouri et Kansas, et à cheval sur les deux États du même nom, Kansas City (abrégée en KCMO, Kansas City Missouri, pour la différencier de KCK, Kansas City Kansas, édifiée de l’autre côté de la rivière et de moindre importance) est au centre de la deuxième agglomération du Missouri (2,1 millions d’habitants en 2016) après Saint Louis, même si elle en est la ville la plus peuplée (481 000 habitants). Longtemps assimilée au transport du bétail et ainsi surnommée Cowtown (« la ville des vaches »), Kansas City se réinvente autour d’une économie plus diversifiée.

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Carte

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Dès le xviiie siècle, le confluent des rivières Missouri et Kansas, utilisé depuis longtemps pour les échanges par les Indiens (notamment les Kaw, encore appelés Kansa, qui donneront leur nom à la ville et à l’État), est repéré par le Français Étienne de Veniard, sieur de Bourgmont, comme un lieu privilégié pour le commerce de fourrures. Les deux rivières sont en effet utilisées pour la navigation et intégrées à des routes continentales indiennes. En 1821, le Français François Chouteau y crée un poste de commerce permanent sur le fleuve, qu’il nomme « le village des Kansa », et y construit la première église catholique. En 1833, John Calvin McCoy soutient ce développement en créant un nouveau village abrité des crues du fleuve : Westport (en référence au dernier point de ravitaillement avant d’emprunter les chemins de l’Ouest) est alors fondé à l’emplacement du centre-ville actuel et relié à la zone de débarquement sur le fleuve, renommée Westport Landing. Au xixe siècle, les routes intérieures, empruntées par les colons lors du déplacement de la frontière vers l’Ouest (Santa Fe Trail, California Trail, Oregon Trail), permettent, l’installation éphémère de Français, puis de mormons, et la création d’Independence, qui fait partie aujourd’hui de l’agglomération. Intégrée officiellement dans l’État du Missouri en 1853, City of Kansas est renommé [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « KANSAS CITY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kansas-city/