Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VAN ROBAIS JOSSE (1630-1685)

Manufacturier en draps d'origine hollandaise, Josse van Robais vint s'établir à Abbeville en 1665 sur la demande de Colbert. Celui-ci mettait alors en œuvre sa grande politique mercantiliste, encourageant notamment la fabrication de produits de luxe destinés à l'exportation : Van Robais est l'un des nombreux étrangers, entrepreneur ou compagnon, qu'il invite en France afin d'y introduire les meilleures techniques. La manufacture de draps fins que Van Robais fonde en 1665 reçoit le titre de manufacture royale et les privilèges attachés à ces établissements : exemptions fiscales, protection de la marque et des procédés de fabrication, une somme comptant de 12 000 livres. Les cinquante ouvriers hollandais qui accompagnent Van Robais sont naturalisés, « exempts de tous subsides, impositions, logements de gens de guerre, charges de ville, corvées et autres charges publiques », et sont libres de pratiquer leur religion « prétendue réformée ». Ces avantages emportaient en contrepartie le respect de normes de production et de qualité. Josse van Robais employa jusqu'à 1 600 ouvriers et eut ses propres vaisseaux pour exporter ses draps vers l'Espagne. Mort l'année de la révocation de l'édit de Nantes qui ruina Abbeville, il fut cependant le fondateur d'une dynastie bourgeoise très active qui maintint le haut renom de la manufacture pendant tout le xviiie siècle.

— Olivier COLLOMB

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • COLBERTISME

    • Écrit par Jean IMBERT
    • 4 814 mots
    ...par un échec. Colbert s'efforce d'attirer en France des fabricants étrangers réputés dans leur métier : l'un des exemples les mieux connus est celui de Van Robais (de Middelbourg) qui fonde à Abbeville une grande manufacture de draps fins et reçoit à cet effet un prêt de 80 000 livres et un don de 20 000...

Voir aussi