RADETZKY JOSEPH (1766-1858)

Feld-maréchal autrichien, né le 2 novembre 1766 à Třebnice, en Bohême (auj. République tchèque), mort le 5 janvier 1858 à Milan.

Engagé dans l'armée autrichienne en 1784, Johann Joseph Wenzel Anton Franz Karl, comte Radetzky von Radetz, sert dans la guerre contre les Turcs (1787-1792), puis aux Pays-Bas durant les premières années des guerres de la Révolution française. Il fait preuve d'un courage et d'un sens de l'initiative remarquables. Pendant la campagne d'Italie de 1796-1797, il prend part aux opérations contre Bonaparte. Promu au rang de général de division, il commande en 1805 les troupes postées en Italie. Devenu général de corps d'armée, il combat les Français lors de la bataille de Wagram en Autriche en 1809. Joseph Radetzky est nommé chef d'état-major de l'armée autrichienne la même année. Ses efforts visant à moderniser les forces autrichiennes sont entravés par le manque de moyens financiers, mais il parvient tout de même à quelques résultats. En 1813, nommé chef d'état-major du prince Schwarzenberg, il influence les conseils des coalisés, en particulier lors de la préparation de la bataille décisive de Leipzig. Radetzky entrera dans Paris en mars 1814, puis sera présent au congrès de Vienne. De retour à l'état-major de l'armée autrichienne, il tente une nouvelle fois, en vain, de réformer l'armée, avant de revenir à ses devoirs militaires habituels. En 1829, il prend une retraite partielle et accepte le poste de gouverneur de la forteresse d'Olmütz (auj. Olomouc, République tchèque).

En 1831, Radetzky est appelé à reprendre du service, en tant que commandant en chef des troupes autrichiennes en Italie du Nord. Il reçoit le bâton de feld-maréchal en 1836, avant de se retirer à nouveau. Mais les révolutions qui naissent en 1848 à travers l'Europe prennent l'Autriche au dépourvu. Radetzky est une fois encore rappelé pour mater l'insurrection nationaliste en Italie. Ses troupes écrasent les forces dirigés par Charles-Albert de Sardaigne à Custozza en 1848 et à Novare en 1849, réprimant ainsi les velléités indépendantistes. Ayant ramené ces territoires sous l'égide de Vienne, Radetzky gouverne d'une main de fer la Lombardie et la Vénétie de 1850 à 1857.

Radetzky est, chez les coalisés, l'un des chefs militaires les plus talentueux et efficaces au cours des guerres napoléoniennes. Il suscite, chose rare pour un général autrichien, l'idolâtrie de ses troupes, qui le surnomment affectueusement Vater (« père ») Radetzky. Après la bataille de Custozza, Johann Strauss père compose en son honneur la fameuse Marche de Radetzky, s'attirant ainsi les critiques des milieux républicains.

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  RADETZKY JOSEPH (1766-1858)  » est également traité dans :

CUSTOZZA BATAILLES DE (25 juill. 1848 et 24 juin 1866)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 318 mots

La première bataille, le 25 juillet 1848, est une écrasante défaite pour les forces du roi Charles-Albert de Piémont-Sardaigne, premier champion de la cause italienne. Son armée inexpérimentée est balayée par les Autrichiens, commandés par un vétéran des guerres napoléoniennes, le feld-maréchal Joseph Radetzky, alors âgé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batailles-de-custozza/#i_41736

NOVARA BATAILLE DE (23 mars 1849)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 174 mots
  •  • 1 média

La bataille de Novara s'est déroulée pendant la deuxième guerre d'indépendance italienne. 70 000 soldats autrichiens commandés par le maréchal Joseph Radetzky mirent en déroute 100 000 soldats italiens mal entraînés (qui ne participèrent pas tous à la bataille), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-novara/#i_41736

Pour citer l’article

« RADETZKY JOSEPH - (1766-1858) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-radetzky/