LAKANAL JOSEPH (1762-1845)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après avoir fait ses études chez les frères de la Doctrine chrétienne et enseigné dans leurs collèges, ayant eu peut-être pour élève Maine de Biran et pour collègue Laromiguière, Lakanal est élu à la Convention en 1792 comme député de l'Ariège. Il siège sur les bancs de la Montagne, préside le comité d'Instruction publique, protégeant du vandalisme le Jardin des Plantes, faisant adopter le télégraphe de Chappe, posant les principes de la propriété littéraire. Ses rapports, notamment ses projets de décret pour l'établissement de l'instruction publique et sur la fondation des écoles normales, retiennent l'attention. Il y développe les idées chères aux idéologues sur l'enseignement : l'analyse seule, déclare-t-il, est capable de recréer l'entendement et la diffusion de sa méthode détruira l'inégalité des lumières. Sur sa proposition, la Convention décrète le 18 novembre 1794 la fondation de 24 000 écoles primaires, puis le 25 février 1795, la création des écoles centrales. Sous l'Empire, il enseigne à l'école centrale de la rue Saint-Antoine, devient économe du lycée Bonaparte et en 1809 inspecteur des poids et mesures ; il prépare une édition des œuvres de Rousseau et rédige un traité d'économie politique. En butte aux persécutions de la seconde Restauration comme régicide, il part pour l'Amérique, où il enseigne à l'université de La Nouvelle-Orléans. Rappelé à l'Institut après la révolution de Juillet, il revient à Paris en 1837, où il mourra en citant Cicéron.

—  Jean TULARD

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  LAKANAL JOSEPH (1762-1845)  » est également traité dans :

FONDATION DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE DE PARIS

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 320 mots

L'ancêtre du Muséum est le Jardin des Plantes médicinales du roi, créé en 1635 par le médecin de Louis XIII, Gui de la Brosse. Quelques années plus tard, le Jardin possède déjà plus de deux mille espèces et l'on voit déjà poindre les spécificités actuelles du Muséum : collections (enrichies sans cesse par des voyageurs naturalistes, envoyés aux quatre coins du monde), enseignement et diffusion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-du-museum-national-d-histoire-naturelle-de-paris/#i_41158

Pour citer l’article

Jean TULARD, « LAKANAL JOSEPH - (1762-1845) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-lakanal/