DÉCHELETTE JOSEPH (1862-1914)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondateur de l'archéologie française moderne, Joseph Déchelette, né à Roanne d'une grande famille de facturiers, se retire des affaires en 1899 pour se consacrer à l'archéologie. Il était conservateur du musée de Roanne depuis 1892. Grand voyageur, il assiste à de nombreux congrès, visite les musées européens et les chantiers de fouilles ; il est en relation avec les sociétés savantes européennes et avec les plus grandes personnalités de l'archéologie. À la suite de son oncle Gabriel Bulliot, il fouille l'oppidum du mont Beuvray (la Bibracte des Éduens) et, après avoir vu la remarquable collection du docteur Plicque, à Lezoux (Puy-de-Dôme), il tente une classification de la céramique sigillée gallo-romaine, qui paraîtra en 1904 sous le nom Les Vases céramiques ornés de la Gaule romaine. Ses études sur le mont Beuvray l'amènent à comparer ce site avec les grands oppidums d'Europe centrale, et en particulier Stradonitz ; il traduit l'ouvrage de Pic : Le Hradischt de Stradonitz en Bohême (1906).

Mais sa grande œuvre est son Manuel d'archéologie préhistorique, celtique et gallo-romaine, paru en quatre volumes entre 1908 et 1914, réédité en 1927. La richesse de la documentation, la mémoire prodigieuse et surtout les qualités de synthèse de leur auteur font de ces ouvrages, qui embrassent les périodes allant du Paléolithique à La Tène III, une somme scientifique considérable. Si le volume consacré au Paléolithique et au Néolithique fut rapidement périmé, par contre la mise au point des périodes protohistoriques orienta toute la recherche en France pour plusieurs dizaines d'années. On peut même dire qu'elle l'immobilisa en grande partie, puisque les savants se sont longtemps référés à cet ouvrage comme à une mise au point définitive. La connaissance de l'œuvre de Déchelette reste néanmoins indispensable. Il se préparait à rédiger les volumes consacrés à l'époque gallo-romaine quand, rappelé dans l'armée, il fut mortellement blessé sur le front de l'Aisne, pour lequel il s'était porté volontaire.

—  Alain DUVAL

Écrit par :

  • : conservateur en chef du musée des Antiquités nationales, Saint Germain en Laye

Classification


Autres références

«  DÉCHELETTE JOSEPH (1862-1914)  » est également traité dans :

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 4 médias

Le nom des Celtes ( Keltoi ) apparaît pour la première fois dans les textes des historiens grecs du v e  siècle avant J.-C., Hécatée de Milet et Hérodote. Les géographes grecs et latins les présentent comme un peuple du Nord-Ouest de l'Europe vivant au nord de la Ligurie, entre les Ibères et les Germains. Mais leur domaine s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_42484

Pour citer l’article

Alain DUVAL, « DÉCHELETTE JOSEPH - (1862-1914) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-dechelette/