NORTHROP JOHN HOWARD (1891-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biochimiste américain, fils d'un professeur de zoologie et d'une botaniste, John Howard Northrop naît à Yonkers (New York) et soutient, en 1915, sa thèse de doctorat en chimie de l'université Columbia. Il entre, en 1916, dans le laboratoire de Loeb au Rockefeller Institute for Medical Research de Princeton et, de 1949 à 1959, il enseigne la bactériologie à l'université Berkeley (Calif.). Dès ses premiers travaux, il cherche à élucider le mystère de la nature chimique des enzymes, réussit, en 1930, à isoler, sous forme cristallisée, la pepsine à partir du suc gastrique et en met en évidence la nature protéinique. En 1932, il isole la trypsine et trois ans plus tard la chymotrypsine. En 1938, il établit la constitution biochimique et le cycle biotique du bactériophage. En 1939, il publie son ouvrage capital Crystalline Enzymes et reçoit, en 1946, le prix Nobel de chimie. Ses découvertes ont permis d'étudier et de comprendre les lois de la cinétique enzymatique, de mieux connaître le rôle de constituants viraux et notamment des acides nucléiques dans le mécanisme de la vie. Il a ouvert ainsi un champ illimité aux recherches de biochimie fondamentale.

—  Jacqueline BROSSOLLET

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, « NORTHROP JOHN HOWARD - (1891-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-howard-northrop/