MATHER JOHN CROMWELL (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Astrophysicien américain, Prix Nobel de physique en 2006, John C. Mather est né le 7 août 1946 à Roanoke dans l'État de Virginie. Fils d'une institutrice et d'un biologiste travaillant dans un centre de recherche et d'amélioration des vaches laitières attaché à l'université Rutgers, il passe son enfance dans la campagne du New Jersey et se passionne dès son plus jeune âge pour l'astronomie. Lecteur avide de revues scientifiques et apprenti bricoleur, le jeune garçon réalise dans sa cave quelques instruments dont un télescope et collectionne les succès scolaires. Il commence ses études universitaires au Swarthmore College près de Philadelphie puis rejoint l'université de Californie à Berkeley en 1968 pour ses études doctorales. Dans l'équipe de Charles Townes (Prix Nobel de physique en 1964 pour ses travaux sur les masers), il s'initie à l'étude expérimentale du fond cosmique micro-onde découvert quelques années plus tôt par Arno Penzias et Robert Wilson. Après quelques essais réalisés à haute altitude dans les montagnes de Californie, il réalise une expérience à partir d'un ballon lancé de la base de recherches atmosphériques de Palestine au Texas ; c'est un échec total, les instruments de mesure n'ayant pas fonctionné correctement. Bien que le contenu observationnel de son travail soit nul, Mather soutient sa thèse en physique sous la direction de Paul Richards en 1974.

Il imagine alors une mission par satellite qui pourrait préciser les caractéristiques du fond de rayonnement cosmique bien au-delà des mesures terrestres. Attaché au centre spatial Goddard de la N.A.S.A, installé à Greenbelt dans le Maryland, il devient le responsable du projet Cobe (Cosmic Background Explorer, explorateur du fond cosmique) lancé le 18 novembre 1989 et qui transmet des données d'une qualité inégalée jusqu'en 1994. Le satellite transporte trois équipements principaux et Mather est spécialement responsable d'un spectrophotomètre infrarouge qui permet une mesure précise du spectre de rayonnement cosmique, en plein accord avec les prédictions du modèle de l'explosion primordiale (le big bang). Le grand succès de cette campagne d'observation vaut à Mather de partager le prix Nobel de physique 2006 avec John Smoot, responsable d'un deuxième appareil embarqué. Mather raconte cette aventure scientifique dans un livre écrit en 1996 avec le journaliste John Boslough (The Very First Light).

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « MATHER JOHN CROMWELL (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-cromwell-mather/