JOHN CONSTABLE ET LA CAMPAGNE ANGLAISE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 1776 Naissance de Constable à East Bergholt, dans le Suffolk, où son père est propriétaire, en particulier de moulins. Il grandit dans la vallée de la Stour, une petite rivière, où il habitera pendant longtemps à l'âge adulte, et d'où il tirera le sujet de certains de ses tableaux les plus célèbres (comme les nombreuses vues de la campagne de Dedham ou de Flatford).

  • 1799 Constable se rend à Londres : recommandé au peintre Jospeh Farington, il étudie pendant plusieurs années à la Royal Academy. Il est ainsi au centre de l'école de paysage qui, notamment à cause des circonstances politiques interdisant le voyage sur le Continent, s'attache à promouvoir les sujets pittoresques tirés de la campagne et des villes britanniques.

  • 1801 Premier sketching tour dans le Peak District, à la recherche de motifs qu'il travaille ensuite dans son atelier.

  • 1806 Constable, qui s'est entre-temps établi à East Bergholt qu'il ne quitte que pour Londres ou de courts séjours chez des amis, fait un nouveau sketching tour dans la célèbre région des Lacs (Lake District), où il s'intéresse non seulement à la topographie (il expose en 1807 et en 1808 plusieurs tableaux qui en sont tirés), mais aussi au rendu des nuages, des ciels et plus généralement du temps.

  • 1811 Constable, qui à l'occasion de cours séjours parcourt le sud et l'est de l'Angleterre, visite pour la première fois Salisbury, dont la cathédrale comme la campagne environnante, deviendra un de ses motifs favoris.

  • 1816 Après son mariage avec son amour de jeunesse, Maria Bicknell, le peintre passe son voyage de noces dans le Dorset, d'où il tire des sujets de marines.

  • 1817 Constable s'installe à Londres. Il peint dans les environs de la capitale et expose ainsi, l'année suivante, des vues des Home counties, dont Windsor.

  • 1819 Tout en continuant à exposer de grandes vues de la campagne de la Stour (Le Cheval blanc, 1819, Stratford Mill, 1820, La Charrette de foin, 1821, Vue de la Stour près de Dedham, 1822, L'Écluse, 1824, Le Cheval sautant, 1826), Constable s'installe dans les environs immédiats de Londres à Hampstead, qui devient le sujet de nombreux tableaux et études.

  • 1826 Le Champ de blé est exposé à la Royal Academy, mais reste invendu, comme plus tard après sa présentation à Paris.

  • 1827 Les tableaux exposés à la Royal Academy par Constable illustrent la variété de son inspiration, puisée dans ses lieux de résidence ou de villégiature : Hampstead, Brighton et Gillingham, dans le Dorset.

  • 1829 Constable envisage la publication d'un recueil d'estampes tirées de ses tableaux, dessins et aquarelles, pour lequel il travaille avec un graveur en manière noire, David Lucas. Le recueil sera publié en 1830-1831 sous le titre de English Landscape Scenery (Paysages de la campagne anglaise).

  • 1836 Pour la dernière exposition à la Royal Academy à laquelle il participe de son vivant, Constable expose Le Cénotaphe, un paysage en hommage à Reynolds, et une aquarelle représentant le site de Stonehenge. Après sa mort soudaine, en 1837, on montrera à l'exposition annuelle une œuvre inachevée, Le Château et le moulin d'Arundel.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « JOHN CONSTABLE ET LA CAMPAGNE ANGLAISE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-constable-et-la-campagne-anglaise-reperes-chronologiques/