PISTORIUS DE NIDA JOHANNES (1546-1608)

Kabbaliste chrétien de la Renaissance, Johannes Pistorius de Nida était le médecin et le conseiller du margrave de Baden-Durlach, qu'il poussa à introduire la Réforme dans ses États ; cependant, lui-même retourna plus tard au catholicisme et devint même prêtre en 1591. Il doit surtout sa notoriété à son œuvre Artis Cabbalisticae, hoc est reconditae theologiae et philosophiae scriptorum tomus primus, (Bâle, 1587), qui est une somme de la littérature mystique chrétienne comprenant, entre autres, le De arte cabbalistica de Johann Reuchlin, les commentaires d'Archangelo de Burgonuovo sur les Conclusions de Pic de La Mirandole, et une traduction des Dialoghi di amore de Judah Abrabanel (Léon l'Hébreu).

Un second volume devait paraître qui ne fut jamais publié, sans doute à cause d'objections de la part de l'Église. L'Artis Cabbalisticae... fut un instrument de travail pour nombre d'auteurs postérieurs ; et Milton, entre autres, lui doit très probablement sa connaissance de la kabbale.

—  Michel GAREL

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures de grec, licencié en langue et littérature hébraïques, collaborateur à l'Institut de recherche et d'histoire des textes, C.N.R.S.

Classification

Pour citer l’article

Michel GAREL, « PISTORIUS DE NIDA JOHANNES - (1546-1608) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-pistorius-de-nida/