WALTHER JOHANN (1496-1570)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur allemand, appelé « le premier cantor luthérien », créateur de la passion-répons allemande. Il chanta comme basse dans le chœur de la chapelle du prince électeur de Saxe, puis devint compositeur à la cour, succédant à A. Rener (1485 env.-env. 1520). Il composa le premier recueil de chants polyphoniques de l'Église évangélique (Wittenbergisch deutsch geistlich Gesangbüchlein, 1524), préfacé par Luther. L'année suivante, en compagnie de Conrad Rupsch, maître de chapelle, il vint à Wittenberg et y séjourna trois semaines pour mettre au point, avec Luther, la musique de la Deutsche Messe. Walther se consacra ensuite presque exclusivement à l'organisation de la Kantorei de Torgau et à la composition. La 5e édition du Geistlich Gesangbüchlein (1551) contenait soixante-quatorze chorals allemands, quarante-sept cantiones latines ; le cantus firmus est confié au ténor dans la forme du motet polyphonique franco-flamand à cinq-six voix (Josquin, Isaac, Rener). Toutefois, il a écrit aussi homophoniquement (surtout à quatre voix). Vers 1566, il a composé des chorals sans cantus firmus. Son expérience à la tête de la Kantorei de Torgau, « institution à la fois ecclésiastique, scolaire et bourgeoise » (W. Blankenburg), servit de modèle aux cantors luthériens postérieurs.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  WALTHER JOHANN (1496-1570)  » est également traité dans :

CHORAL

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY
  •  • 2 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cantique et son histoire »  : […] Le Choralgesang , dont on a fait « choral » par abréviation, n'était d'abord que synonyme de gregorianischer Gesang , ou plain-chant à l'unisson. Lorsque Luther, voulant associer davantage le peuple au chant liturgique, entreprit de faire créer un répertoire de cantiques strophiques et syllabiques en langue allemande, il prit d'abord modèle sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choral/#i_12329

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « WALTHER JOHANN - (1496-1570) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-walther/