WALTHER JOHANN (1496-1570)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur allemand, appelé « le premier cantor luthérien », créateur de la passion-répons allemande. Il chanta comme basse dans le chœur de la chapelle du prince électeur de Saxe, puis devint compositeur à la cour, succédant à A. Rener (1485 env.-env. 1520). Il composa le premier recueil de chants polyphoniques de l'Église évangélique (Wittenbergisch deutsch geistlich Gesangbüchlein, 1524), préfacé par Luther. L'année suivante, en compagnie de Conrad Rupsch, maître de chapelle, il vint à Wittenberg et y séjourna trois semaines pour mettre au point, avec Luther, la musique de la Deutsche Messe. Walther se consacra ensuite presque exclusivement à l'organisation de la Kantorei de Torgau et à la composition. La 5e édition du Geistlich Gesangbüchlein (1551) contenait soixante-quatorze chorals allemands, quarante-sept cantiones latines ; le cantus firmus est confié au ténor dans la forme du motet polyphonique franco-flamand à cinq-six voix (Josquin, Isaac, Rener). Toutefois, il a écrit aussi homophoniquement (surtout à quatre voix). Vers 1566, il a composé des chorals sans cantus firmus. Son expérience à la tête de la Kantorei de Torgau, « institution à la fois ecclésiastique, scolaire et bourgeoise » (W. Blankenburg), servit de modèle aux cantors luthériens postérieurs.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  WALTHER JOHANN (1496-1570)  » est également traité dans :

CHORAL

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY
  •  • 2 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cantique et son histoire »  : […] ainsi que le célèbre Ein feste Burg, dont il écrivit les paroles, fut composé vers 1530, par son collaborateur Johann Walther, d'après un fragment du Gloria de la Messe des anges. Puis, on composa de plus en plus librement sur le modèle. D'où la conservation du nom. Le répertoire ainsi constitué s'accrut avec une rapidité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choral/#i_12329

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « WALTHER JOHANN - (1496-1570) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-walther/