KERLL JOHANN CASPAR (1627-1693)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'organiste et compositeur allemand Johann Caspar Kerll, est l'un des principaux représentants de la musique de l'époque baroque dans l'Allemagne méridionale catholique. Il constitue un trait d'union entre les grands maîtres romains du début du xviie siècle et Jean-Sébastien Bach ou Haendel.

Johann Caspar (Kaspar) Kerll (Kerl, Cherll, Cherl) naît le 9 avril 1627, à Adorf, en Saxe. Après avoir étudié à Vienne, il entre comme organiste au service de l'archiduc Leopold Wilhelm, frère de l'empereur germanique Ferdinand III, qui l'envoie à Rome afin qu'il approfondisse sa formation auprès de Giacomo Carissimi (fin des années 1640 et début des années 1650). Cette période aura une grande influence sur ses compositions, souvent italianisantes. De 1656 à 1673, Kerll est Kapellmeister à la cour de l'Électeur Ferdinand Maria de Bavière, à Munich, ville où plusieurs de ses opéras sont créés, notamment Oronte (1657) et Erinto (1661). En 1673, il s'établit à Vienne, où il devient en 1677 un des organistes de la chapelle de l'empereur Léopold Ier. Il regagne en 1684 Munich, où il meurt le 13 février 1693.

Kerll introduit certains procédés dramatiques de l'opéra dans ses pièces de musique sacrée. Ses messes, requiems et magnificat recourent souvent à la polychoralité, tandis qu'il oppose, dans ses accompagnements, les instruments au chœur pour accentuer délibérément le contraste dramatique. Kerll contribuera ainsi largement à implanter ce style, dit concertato, en Allemagne. Son drame sacré Pia et Fortis Mulier (1677) est lui aussi entièrement composé à la manière d'un opéra.

Johann Caspar Kerll est par ailleurs un professeur influent, dont la musique sera copiée et étudiée par les compositeurs des générations suivantes, comme Bach et Haendel.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KERLL JOHANN CASPAR - (1627-1693) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-caspar-kerll/