RODRIGO JOAQUÍN (1901-1999)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Considéré à tort comme l'auteur d'une seule œuvre, le Concerto d'Aranjuez, auquel il doit son énorme popularité, Joaquín Rodrigo a été l'artisan d'un certain renouveau d'une musique espagnole du passé, qu'il a su faire revivre d'une manière nostalgique et colorée.

Joaquín Rodrigo naît à Sagunto, près de Valence, le 22 novembre 1901. Il perd la vue à l'âge de trois ans. À Valence, il commence ses études musicales avec Francisco Antich, Enrique Gomá et Eduardo López Chávarri (1917-1922). Une de ses premières œuvres importantes est une page pour orchestre, Juglares (1923). En 1925, il remporte le deuxième prix au Concours national de composition avec ses Cinco Piezas infantiles pour piano. Puis il vient à Paris, où il travaille avec Paul Dukas à l'École normale de musique (1927-1932) et où il fait la connaissance de Manuel de Falla. Il réside en France, en Allemagne, en Suisse et en Autriche pendant la guerre civile espagnole, période durant laquelle il écrit plusieurs œuvres vocales d'une rare profondeur (dont Cántico de la esposa, d'après saint Jean de la Croix, 1934) et le poème symphonique Per la flor del lliri blau (1934). De retour à Madrid en 1939, il compose la même année le Concerto d'Aranjuez (Concierto de Aranjuez) pour guitare et orchestre, créé à Barcelone le 9 novembre 1940 et qui assure aussitôt sa notoriété internationale. Cette œuvre survient à point nommé, au moment où la guitare, qui manque alors de répertoire concertant, connaît un regain d'intérêt autour de la personnalité d'Andrés Segovia. Suivent alors plusieurs concertos écrits dans le même esprit mais avec lesquels Rodrigo ne parvient pas à renouveler le succès initial : Concierto heroico pour piano et orchestre (1942), Concierto de estio pour violon et orchestre (1943), Concierto in modo galante pou [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « RODRIGO JOAQUÍN - (1901-1999) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joaquin-rodrigo/