JEUX OLYMPIQUESLes athlètes sans couronne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 18 octobre 1964, un dimanche pluvieux sur le Japon, devait être le jour de gloire de Michel Jazy. Vice-champion olympique du 1 500 mètres en 1960 à Rome, champion d'Europe en 1962, toujours sur 1 500 mètres, le populaire athlète français a choisi de s'aligner dans le 5 000 mètres aux jeux Olympiques de T̄okȳo. Bien qu'il s'en défende, peut-être a-t-il pris cette option pour éviter d'affronter le Néo-Zélandais Peter Snell. Sans doute pense-t-il que le 5 000 mètres est plus propice à ses qualités : contrairement au recordman du monde de la distance, l'Australien Ron Clarke, il possède un bon finish ; or Clarke paraît le plus redoutable de ses rivaux. Durant la course, Ron Clarke applique la seule tactique qui puisse le conduire sur le podium, c'est-à-dire tenter de lâcher ses adversaires au train : il accélère donc à mi-course ; Michel Jazy se cale immédiatement dans sa foulée, mais il refuse de relayer l'Australien. En effet, Jazy a toujours construit ses victoires sur 5 000 mètres en attendant le dernier tour pour porter son attaque en s'appuyant sur sa pointe de vitesse ; à l'occasion de la course la plus importante de sa carrière, il ne voit donc aucune raison de déroger à une stratégie élaborée depuis de longs mois et qui a fait ses preuves. De fait, à 300 mètres du but, Jazy attaque et creuse rapidement l'écart ; à 150 mètres de la ligne, il semble avoir course gagnée, quand, soudainement, sa foulée aérienne se fait lourde, le champion magnifique se mue en coureur besogneux ; l'Américain « Bob » Schul le dépasse sur la droite : « sa » médaille d'or s'envole ; l'Allemand Harald Norpoth puis Bill Dellinger, lui aussi américain, le débordent. Jazy se classe quatrième de cette course de dupes. Michel Jazy fut sans doute le meilleur coureur de demi-fond français de l'après-guerre et l'un des plus brillants de son temps ; il a établi neuf records du monde et une vingtaine de records d'Europe, mais il ne fut jamais champion olymp [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - Les athlètes sans couronne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-les-athletes-sans-couronne/