SNELL PETER (1938-2019)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'athlète néo-zélandais Peter Snell fut le maître du demi-fond court au début des années 1960. Champion olympique du 800 mètres en 1960 et en 1964, du 1 500 mètres en 1964, il détint les records du monde du 800 mètres (1962-1973), du 880 yards (1962-1966), du 1 000 mètres (1964-1965) et du mile (1962-1965).

Peter George Snell est né le 17 décembre 1938 à Opunake, sur la côte occidentale de l'île du Nord. Il effectue ses études à la Mount Albert Grammar School d'Auckland, tout en pratiquant divers sports : le rugby, bien sûr, faisant l'admiration des esthètes par son style puissant et délié au poste de trois-quarts centre, le cricket, le tennis... Il ne tâte de l'athlétisme qu'en 1957. Dès lors, il s'entraîne sous les conseils d'Arthur Lydiard, qui privilégie l'endurance pour préparer son élève. En 1960, Snell ne compte encore aucune performance notable, mais Lydiard, malgré le scepticisme de tous, insiste pour qu'il soit sélectionné pour participer aux jeux Olympiques de Rome. Le 800 mètres semble alors promis à l'expérimenté Belge Roger Moens (trente ans) : celui-ci avait battu en 1955 le record du monde détenu depuis seize ans par l'Allemand Rudolph Harbig (1 min 46,6 s) en couvrant la distance en 1 min 45,7 s, mais il n'avait pas pu défendre ses chances aux Jeux de Melbourne en 1956 en raison d'une blessure. Néanmoins, certains spécialistes pensent que le Jamaïquain George Kerr pourrait tenir la dragée haute au Belge. La finale est lancée tambour battant par le Suisse Christian Waegli, qui boucle le premier des deux tours de piste en moins de 52 secondes ; Roger Moens se décale à 200 mètres de l'arrivée, déborde facilement Waegli, compte 6 mètres d'avance sur le peloton et vole vers la victoire ; il se retourne plusieurs fois vers les couloirs extérieurs pour répliquer à une éventuelle menace, mais aucun adversaire ne semble en mesure de l'attaquer ; or c'est à la corde que Peter Snell, pourtant enfermé à 100 mètres du but, surgit : dans les ultimes foulées, il coiffe [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Classification


Autres références

«  SNELL PETER (1938-2019)  » est également traité dans :

TŌKYŌ (JEUX OLYMPIQUES DE) [1964] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 201 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 16 octobre »  : […] Dans une course de 800 mètres, la stratégie est souvent fondamentale. Le Kenyan Wilson Kiprugut (vingt-quatre ans), caporal dans l'armée, n'en a cure : il part le plus vite possible et tente de tenir jusqu'à l'arrivée. À 250 mètres du but, Kiprugut est toujours premier alors que le Néo-Zélandais Peter Snell, tenant du titre, navigue en queue de peloton ; Snell accélère brutalement et dépasse tous […] Lire la suite

Pour citer l’article

« SNELL PETER - (1938-2019) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-snell/