KONORSKI JERZY (1903-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Neurophysiologiste polonais né à Łódź, Konorski fut médecin à l'hôpital psychiatrique de Pruszków de 1929 à 1931, puis enseigna au laboratoire Pavlov de Leningrad. De 1934 à 1939, il travailla à l'institut de biologie expérimentale M. Nencki de Varsovie, dont il devint le directeur en 1968. Chef du département de physiologie à Soukhoumi (Caucase) de 1941 à 1944, professeur de physiologie à l'université de Łódź de 1945 à 1955, il dirigea le département de neurophysiologie de l'institut M. Nencki (1946-1968). Auteur de plusieurs ouvrages sur les réflexes (notamment, Conditioned Reflexes and Neuron Organization, 1948 ; Integrative Activity of the Brain, 1967), Konorski est connu pour avoir, avec S. Miller, en 1928, élargi la conception théorique de Pavlov sur le conditionnement (Les Principes fondamentaux de la théorie physiologique des mouvements acquis). Il mit alors en évidence un « conditionnement de second type », ou instrumental, qui implique la production d'un stimulus renforçateur par un mouvement du sujet, à la suite d'une récompense ou de la suppression d'une punition, comme dans les dressages. Les réflexes conditionnels de second type consistent donc dans l'acquisition d'une activité instrumentale nouvelle, tandis que ceux du premier type consistent dans le transfert d'association d'une réponse d'un stimulus à un autre. Le conditionnement du premier type est dû à la formation de connexions fonctionnelles nouvelles entre les centres cervicaux des excitants conditionné et inconditionné. Dans le conditionnement du second type, les liaisons sont établies entre des centres de l'excitant conditionné et ceux qui correspondent à la réponse motrice.

—  Jean-François RICHARD

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KONORSKI JERZY (1903-1974)  » est également traité dans :

PLASTICITÉ CÉRÉBRALE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPONT
  •  • 7 524 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une plasticité cérébrale évidente »  : […] En ce qui concerne l’être humain, et depuis les travaux de l'Allemand Franz Josef Gall (1757-1828), on avait longtemps dû en rester à l'observation comparée de cerveaux aux différents âges de l'existence, du fœtus au vieillard, sans grand succès d’ailleurs. Puis les nombreuses observations effectuées à la suite de celles du Français Paul Broca (1824-1880) sur l'apprentissage et la perte des fonct […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-François RICHARD, « KONORSKI JERZY - (1903-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jerzy-konorski/