KARLE JEROME (1918- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cristallographe américain né le 18 juin 1918 à New York, Jerome Karle a été un moment attiré par la carrière de pianiste professionnel, mais entreprend finalement des études scientifiques à l'université Harvard (Cambridge, Massachusetts), puis à l'université du Michigan, à Lansing, où il obtient un doctorat en 1943. Son sujet de thèse concernait la détermination de la structure de molécules gazeuses à l'aide de la diffraction des électrons. La même année, il rejoint le laboratoire de métallurgie de l'université de Chicago, et participe au projet Manhattan en étudiant la réduction des oxydes d'uranium et de plutonium. Karle retourne en 1944 à l'université du Michigan, où il travaille, dans le cadre de l'effort de guerre scientifique américain, sur un projet dépendant du Naval Research Laboratory (N.R.L.) ; il deviendra finalement en 1968 le responsable des recherches sur la structure de la matière, au sein de cet organisme. Auparavant, en 1946, il a rejoint à New York la division d'optique physique du N.R.L., où, après avoir construit un appareil perfectionné de diffraction électronique, il poursuit ses recherches sur la structure de molécules gazeuses. Il met au point avec Aaron Herbert Hauptman, avec qui il collabore depuis 1950, des méthodes statistiques de traitement des données cristallographiques, les méthodes directes, qui permettent de déterminer la structure cristalline directement à partir de la mesure des intensités des rayons X diffractés par le réseau cristallin. Ces méthodes permettent de déterminer beaucoup plus rapidement que les méthodes existantes (comme la méthode de l'atome lourd) la structure tridimensionnelle de composés comportant un grand nombre d'atomes, qu'il s'agisse de composés minéraux, organiques ou organométalliques. Il faudra plus de dix ans, après leur publication décisive en 1953, pour que la méthodologie de Karle et de Hauptman soit définitivement acceptée par les cristallographes. Les méthodes directes se sont révélées particulièrement efficaces pour la détermination des structures de molécules organiques complexes (produits naturels, antibiotiques, etc.).

Karle a été président de l'Union internationale de cristallographie de 1981 à 1984 et a partagé avec Aaron H. Hauptman le prix Nobel de chimie en 1985.

—  Georges BRAM

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification


Autres références

«  KARLE JEROME (1918- )  » est également traité dans :

HAUPTMAN HERBERT AARON (1917-2011)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 434 mots

Mathématicien et cristallographe américain, Herbert Aaron Hauptman est né le 14 février 1917 à New York. En 1939, il est diplômé en mathématiques de l'université Columbia. De 1940 à 1942, il est statisticien dans le service du recensement, puis effectue trois ans de service militaire comme officier météorologue et deux ans comme instructeur en électronique. En 1947, il rejoint l'équipe du Naval Re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-aaron-hauptman/#i_70030

Pour citer l’article

Georges BRAM, « KARLE JEROME (1918- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-karle/