CHARLIER JEAN-MICHEL (1924-1989)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Si la bande dessinée belge exerça une influence considérable en France dans les années 1950 et 1960, elle le dut non seulement à quelques grands auteurs complets comme Hergé ou Jacobs, mais aussi au scénariste Jean-Michel Charlier. À la manière d'un Alexandre Dumas, Charlier, constamment en retard dans ses livraisons, pressé par ses éditeurs et par ses dessinateurs, menait de front de très nombreuses séries et, jamais à court de rebondissements, passait avec aisance d'un western à une aventure d'espionnage. De cette production abondante, la postérité a retenu trois bandes : Buck Danny, Tanguy et Laverdure et Blueberry.

Né à Liège le 30 octobre 1924, Charlier n'a pas vingt ans quand il débute au journal Spirou, où il crée en 1947 la série Buck Danny, dessinée par Victor Hubinon et inspirée par Terry et les pirates de l'Américain Milton Caniff. Jusqu'à la fin de sa vie (il est mort le 10 juillet 1989 à Saint-Cloud), Charlier travaillera sur cette bande, qui a pour héros un aviateur de l'armée américaine et constitue une défense et une illustration de la politique étrangère des États-Unis, de la Seconde Guerre mondiale à la fin de la guerre froide (la série a été reprise ultérieurement par le dessinateur Francis Bergèse). Tanguy et Laverdure est une version française – et même quelque peu gaullienne – de Buck Danny. Ces deux aviateurs, nés sous le crayon d'Albert Uderzo en 1959 dans le premier numéro du journal Pilote et qui bénéficièrent d'une adaptation télévisée (Les Chevaliers du ciel), connaîtront divers dessinateurs jusqu'en 1988. L'œuvre la plus intéressante de Charlier est sans doute le western Blueberry (créé dans Pilote en 1963), car elle est la seule de son auteur à échapper à un classicisme des situations et au conformisme idéologique : le héros (un ancien lieutenant de l'armée américaine) devient progressivement un marginal. Depuis la mort de Charlier, le dessinateur, Jean Giraud, continue seul la série.

—  Dominique PETITFAUX

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHARLIER JEAN-MICHEL (1924-1989)  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 298 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le rôle moteur du journal « Pilote » »  : […] À sa naissance, en 1959, l'hebdomadaire Pilote a manifestement pour modèle les journaux Spirou et Tintin , comme en témoignent, dès le premier numéro, ses deux bandes principales, Astérix , aventures comiques d'un guerrier gaulois, par Albert Uderzo et René Goscinny (1926-1977), et Tanguy et Laverdure , une série d'aviation, également dessinée pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-dessinee/#i_98471

MOEBIUS JEAN GIRAUD dit (1938-2012)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 907 mots
  •  • 1 média

C'est une double carrière qu'a menée le dessinateur Jean Giraud : sous son vrai nom ou sous le diminutif de Gir, il a réalisé des bandes dessinées d'inspiration traditionnelle et, sous la signature de Moebius, des œuvres que l'on pourrait qualifier d'art et d'essai. Après un passage par l'École des arts appliqués de Paris, Jean Giraud, né le 8 mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moebius/#i_98471

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « CHARLIER JEAN-MICHEL - (1924-1989) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-michel-charlier/