LAPÉROUSE JEAN FRANÇOIS DE GALAUP comte de (1741-1788)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Navigateur et chef d'escadre français. Entré dans la marine en 1756, Lapérouse prend part à la guerre de Sept Ans, puis à celle de l'Indépendance américaine au cours de laquelle il s'illustre notamment en 1782 quand il attaque par surprise et détruit les établissements anglais de la baie d'Hudson. La paix rétablie, il propose d'organiser un grand voyage dans le Pacifique, prolongeant ceux de Bougainville et de Cook. Louis XVI participe en personne à la mise au point des instructions lui donnant pour mission de reconnaître les atterrages du nord du Pacifique, de poursuivre l'exploration de l'Océanie et d'étudier les possibilités d'ouvrir la Chine et le Japon au commerce des pelleteries. Au terme de préparatifs minutieux, il dispose de deux bâtiments neufs, la Boussole et l'Astrolabe, aménagés spécialement pour recevoir un important état-major scientifique avec ses livres, collections et instruments. Le corps des officiers se recommande par son haut niveau de connaissances, à l'exemple de Fleuriot de Langle, le savant directeur de l'Académie de marine, qui reçoit le commandement de l'Astrolabe. En cette fin du siècle des Lumières, la navigation cesse d'être une estime pour devenir une science.

Lapérouse quitte Brest le 1er août 1785, explore les côtes nord-ouest de l'Amérique entre l'Alaska et la Californie, fait escale à Macao pour se renseigner sur les possibilités commerciales du marché chinois, puis mène une remarquable campagne hydrographique le long des côtes du Japon, de la Corée et de Sakhaline avant de relâcher à Petropavlovsk où il débarque l'interprète Jean-Baptiste de Lesseps, porteur de son compte rendu de mission. Mettant le cap au sud, il traverse la Micronésie, atteint les îles Samoa où de Langle est massacré par les indigènes (11 déc. 1787) et mouille à Botany Bay en même temps que l'escadre britannique transportant le premier contingent de convicts destinés à peupler l'Australie. Il repart en mars 1788 et disparaît. Plusieurs expéditions partent en vain à sa recherche (Marchand, d'Entrecasteaux, Dupetit-Thouars). Ce n'est qu'en 1827 que le capitaine anglais Peter Dillon retrouvera les traces du double naufrage sur les récifs de l'île de Vanikoro (Nouvelles-Hébrides), renseignements confirmés et complétés, l'année suivante, par Dumont d'Urville. À la fin du xviiie siècle parut une relation de l'expédition, Voyage autour du monde, d'après le journal de bord de Lapérouse.

—  Jean-Marcel CHAMPION

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LAPÉROUSE JEAN FRANÇOIS DE GALAUP comte de (1741-1788)  » est également traité dans :

GRANDES EXPÉDITIONS SCIENTIFIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 785 mots

1756 Dans son Histoire des navigations aux terres australes , le président du parlement de Dijon Charles de Brosses engage les souverains à lancer de nouveaux voyages de découverte avec des spécialistes scientifiques (un cartographe, un naturaliste, un astronome) et prône des relations pacifiques avec les indigènes. Il influence le Français Louis Antoine comte de Bougainville et l'Anglais James C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-expeditions-scientifiques-reperes-chronologiques/#i_19268

DÉCOUVERTES GRANDES

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 7 955 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les successeurs : les grands explorateurs »  : […] Vers 1600, l'Européen se fait une idée d'ensemble assez exacte de la Terre. Cependant beaucoup de régions demeurent inconnues. Au début du xvii e  siècle, on se préoccupe de trouver vers le nord des passages vers l'Asie. Après Jacques Cartier, les Anglais Frobisher et Davis (1576 et 1587) avaient exploré le Nord-Ouest. Leurs efforts sont suivis de ceux d'Hudson (1610) et de Baffin (1616), qui éten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-decouvertes/#i_19268

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 278 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les grandes découvertes de la seconde moitié du XVIIIe siècle »  : […] Finalement, à l'aube de la seconde moitié du xviii e  siècle, les connaissances accumulées par les Européens sur le Pacifique restaient modestes et incertaines. L'imprécision des observations empêchait toute localisation précise sur les cartes des îles et archipels aperçus jusque-là et les difficultés de navigation liées à l'immensité du Grand Océan, et en particulier la menace terrible du scorbut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-pacifique/#i_19268

PÂQUES ÎLE DE

  • Écrit par 
  • Michel ORLIAC
  •  • 4 624 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Europe découvre les Pascuans »  : […] À la fin du xvi e  siècle commence la quête d'une fabuleuse Terra Australis Incognita qui, croit-on, contrebalance au sud la masse des continents de l'hémisphère Nord. À 27 0 sud, le flibustier Edward Davis aperçoit, en 1687, une terre basse et sableuse. En 1721, la Compagnie hollandaise des Indes occidentales lance Jacob Roggeveen à la recherche de cette terre, à la tête de 223 hommes et d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-paques/#i_19268

Pour citer l’article

Jean-Marcel CHAMPION, « LAPÉROUSE JEAN FRANÇOIS DE GALAUP comte de (1741-1788) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-de-laperouse/