MAILLY JEAN DE (1911-1975)

L'architecte et urbaniste Jean de Mailly a laissé une œuvre considérable, caractéristique des tendances dominantes – chez les architectes qui ont eu la possibilité de mettre en œuvre leurs théories – de l'architecture française des années 1950 et 1960. Jean de Mailly est un produit typique et brillant de la tradition architecturale de l'École des beaux-arts de Paris. Premier grand prix de Rome en 1945, il a reçu de nombreuses commandes de l'État et des collectivités locales. Son art affirme sa modernité par l'ampleur du dessein ; il est comme une célébration de la civilisation mécanicienne. Il construisait pour un monde qui aurait résolument renoncé aux préoccupations individuelles étriquées. Grâce aux immenses besoins de la reconstruction d'après guerre, il a pu donner libre cours à son goût pour une architecture fonctionnaliste empreinte d'une grandeur sévère, architecture très controversée actuellement parce qu'elle engendre un habitat inhumain.

Jean de Mailly, né en 1911 à Paris d'un père architecte, a été élevé dans le sérail. Mais lui-même a manifesté très tôt un penchant pour le spectacle ; il voulait être metteur en scène de cinéma. Prisonnier dans un stalag, il y organise des « ballets ». Il y avait en lui un goût de la fête grandiose, de la transfiguration du quotidien. Aussi, parallèlement à son intense activité d'architecte, se fait-il volontiers l'ordonnateur de cérémonies officielles : il a organisé les fêtes du 14-Juillet place de la Concorde et, en septembre 1958, planté place de la République le décor où le général de Gaulle allait prononcer un discours important.

Jean de Mailly a été chargé des travaux les plus divers et a rempli les fonctions les plus prestigieuses de sa profession. Il est nommé architecte en chef des Bâtiments civils et des palais nationaux (1948), architecte conseil du ministère des Postes et Télécommunications (1951), du ministère de la Construction (1955), de l'Électricité de France (1956), architecte en chef conservateur du Palais de Chaillot en 196 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : journaliste, ancien maître de conférences à l'université d'Alexandrie

Classification

Pour citer l’article

Raymond MORINEAU, « MAILLY JEAN DE - (1911-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-mailly/