JEAN BOSCO saint (1815-1888)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prêtre italien, fondateur des Salésiens, saint Jean Bosco est l'un des grands éducateurs du xixe siècle. Né à Castelnuovo d'Asti, en Piémont, il ne put faire d'études, sa famille étant très pauvre, qu'avec l'aide de bienfaiteurs ou avec l'argent qu'il avait gagné en travaillant. Ordonné prêtre en 1841, Jean Melchior Bosco fut dès lors appelé don Bosco.

Bientôt il s'occupa des adolescents pauvres et abandonnés, surtout des jeunes ouvriers de Turin. Pour eux, il créa successivement des cours du soir (1844), un foyer d'apprentis (1847), une école secondaire et des camps de vacances (1848), des cours professionnels et une collection de Lectures catholiques (1853).

Le succès de ses œuvres l'amena à réunir des aides dans une société qui se constitua à partir de 1859, et fut reconnue par Rome comme congrégation à vœux simples en 1869. La société fut placée sous le patronage de saint François de Sales et ses membres appelés salésiens. En 1872, don Bosco fonda l'Institut des filles de Marie Auxiliatrice et, en 1876, il fit approuver une manière de tiers ordre, la Pieuse Union des coopérateurs salésiens.

Les entreprises de don Bosco, assisté de don Rua et de don Cagliero, eurent un succès extraordinaire, malgré des oppositions et des échecs partiels. On lui attribuait des miracles, le don de lire dans les cœurs et de prédire l'avenir, ce qui explique en partie sa popularité immense et les triomphes qu'il remporta dans ses quêtes en France en 1883, et en Espagne en 1886. Mais on a, depuis lors, insisté sur ses qualités exceptionnelles d'éducateur. Il n'a guère laissé d'exposés didactiques, sa pédagogie se comprenant à partir de son action : il faisait de l'éducation une affaire de confiance affectueuse et vigilante qui devait s'exprimer dans la joie et admettait dans ses groupements une liberté, si étonnante pour l'époque, qu'on l'a souvent passée sous silence ; une de ses maximes était : « Prévenir et non réprimer. » Jean Bosco fut canonisé en 1934 et introduit au calendrier romain dès 1936, au jour anniversaire de sa mort, le 31 janvier.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  JEAN BOSCO saint (1815-1888)  » est également traité dans :

SALÉSIENS

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 392 mots

Membres d'une société religieuse fondée par saint Jean Bosco et qui fut la plus importante des congrégations masculines apparues au xix e  siècle. Jean Bosco (1815-1888), né dans une famille pauvre du Piémont, commença à s'occuper de la jeunesse presque aussitôt après son ordination sacerdotale (1841). Il donna le nom d'oratoire Saint-François-de-S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salesiens/#i_48149

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « JEAN BOSCO saint (1815-1888) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bosco/