Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BOITEUX JEAN (1933-2010)

Pendant plus de cinquante ans, Jean Boiteux demeura le seul Français champion olympique de natation, tant et si bien que les médias évoquaient régulièrement son nom chaque fois qu'un nageur tricolore semblait en mesure de remporter une médaille d'or aux Jeux.

Jean Boiteux est né le 20 juin 1933 à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), dans une famille où la natation occupait une place de choix. En effet, son père, Gaston, nagea en compétition au sein du club des Enfants de Neptune de Tourcoing, alors que sa mère, Bibienne Pellegry, participa deux fois aux jeux Olympiques, en 1924 et en 1928. Ce couple passionné de natation avait fait construire dans sa propriété de La Ciotat un bassin de 25 mètres à trois couloirs, dans lequel les parents s'entraînaient tout en jouant avec leurs quatre enfants. Jean Boiteux goûte donc aux plaisirs aquatiques dès son plus jeune âge.

Interne au Puy, en Gironde, durant la Seconde Guerre mondiale, Jean Boiteux reprend avec assiduité l'entraînement à l'issue du conflit. En 1947, il prend une décision difficile. Alban Minville, formateur reconnu, a remarqué ses qualités et lui propose d'intégrer la structure qu'il dirige à Toulouse. Jean Boiteux, à quatorze ans, s'éloigne donc de sa famille et rejoint le Toulouse O.E.C. En 1949, il remporte le premier de ses quarante-quatre titres de champion de France : il gagne le relais 3 fois 100 mètres 3 nages, avec Alfred Nakache et Alex Jany. En 1950, il est victime d'un accident de ski, ce qui l'oblige à s'entraîner jambes entravées, sur la seule force des bras. Or cette contrainte lui permet en fait de progresser : il travaille son point faible, la puissance du haut du corps. La même année, il s'adjuge ses deux premiers titres individuels de champion de France : il remporte le 400 mètres, devant Alex Jany, et le 1 500 mètres, devant Jo Bernardo. Toujours en 1950, aux Championnats d'Europe de Vienne, Jean Boiteux obtient trois médailles d'argent : il est deuxième du 400 mètres, derrière Alex Jany, du 1 500 mètres et du relais 4 fois 200 mètres. En 1951, il bat les records d'Europe des 400 et 1 500 mètres. Le 2 août 1951, avec Jo Bernardo, Willy Blioch et Alex Jany, il devient recordman du monde du relais 4 fois 200 mètres (8 min 33 s).

Jean Boiteux - crédits : Sport Archives/ D.R.

Jean Boiteux

Dès lors, Jean Boiteux ne cache plus ses ambitions olympiques. De passage en France, Robert Kiputh, le responsable de l'équipe américaine de natation, se déclare même impressionné. Les jeux Olympiques d'Helsinki, en 1952, constituent l'apogée de la carrière de Jean Boiteux. Il réalise le meilleur temps des séries du 400 mètres, et la finale se résume à un duel opposant Boiteux à l'Américain d'origine hawaiienne Ford Konno. Le Français décroche son rival aux 250 mètres, repousse deux contre-attaques de l'Américain dans la dernière longueur et s'impose (4 min 30,7 s), devant Konno (4 min 31,3 s), alors que le Suédois Per Olof Östrand prend la troisième place (4 min 35,2 s), loin des deux duellistes. Fou de joie, Gaston Boiteux plonge tout habillé dans la piscine pour embrasser son fils : les images de cette manifestation de bonheur incongrue font le tour du monde. Jean Boiteux devient donc le premier Français champion olympique de natation. Pourtant, il n'affirmera jamais avoir pleinement réussi à Helsinki, car il ambitionnait également de briller sur 1 500 mètres. Pour cette épreuve, il choisit d'économiser ses forces durant les séries, en vue de donner le meilleur de lui-même en finale. Mais cette stratégie ne porte pas ses fruits : il ne réalise que le neuvième temps alors que la finale est réservée aux huit premiers des séries. Il aurait pourtant pu se trouver au départ de cette finale du 1 500 mètres, car son ami Jo Bernado, qualifié, qui sait que ses chances de médaille sont modestes, lui propose de déclarer forfait afin qu'il puisse prendre sa place. Mais ce genre de compromis ne sied[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer cet article

Pierre LAGRUE. BOITEUX JEAN (1933-2010) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le