VRCHLICKY JAROSLAV (1853-1912)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Symbolisme et sensualité

La poésie de Vrchlický est certes une poésie d'idées. C'est elle que l'on retrouve dans les recueils comme Život a smrt, 1892 (La Vie et la Mort) ou Prchavé iluse a věčné pravdy, 1903 (Illusions fugaces et Vérités éternelles). Mais d'autres, comme Hudba v duši, 1886 (La Musique dans l'âme) ou Duše mimosa, 1903 (L'Âme mimosa), nous rappellent que cette poésie, bien que fort différente de la poésie contemporaine, sait encore nous émouvoir en nous faisant ressentir la beauté du monde. Avec la beauté, la bonté. Loin de Baudelaire – dont Vrchlický fut pourtant l'un des premiers traducteurs en langue tchèque – la femme est ange, la nature est païenne et sans péché, et même les déesses antiques ont une présence charnelle devant laquelle le poète s'agenouille. Plus proche d'Eluard, Vrchlický ne connaît de tragique que « l'absence sans désirs ».

Pour juste un peu d'amour, j'irais, j'irais partout, J'irais cheveux au vent, j'irais pieds nus, La neige ? dans mon cœur ce serait amadou, L'orage ? à mon oreille une chanson de merle, Le sable de mon âme, il y pleuvrait des perles, Pour juste un peu d'amour, j'irais, j'irais, partout, Mendier, comme l'homme qui chante au coin des [rues. Okna v bouři, 1894 (Les Fenêtres dans la tempête.)

Et quand l'absence est comblée, le monde est plein, avec un sens de la litote proche de l'art de l'Extrême-Orient.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VRCHLICKY JAROSLAV (1853-1912)  » est également traité dans :

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 245 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Émancipation »  : […] Le « printemps des nations » réprimé, la vie politique et littéraire ne reprend que vers 1860. Sous le signe de Mácha, toute une génération – dite de « Mai » – tente de rejoindre l'horizon européen. Son animateur, Vítězslav Hálek (1835-1874) est un auteur facile et heureux. L'avenir lui préférera son ami Jan Neruda (1834-1891) qui s'impose par la langue sobre de ses recueils poétiques, de ses réc […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jeanne BEM, « VRCHLICKY JAROSLAV - (1853-1912) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jaroslav-vrchlicky/