VRCHLICKY JAROSLAV (1853-1912)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vrchlický est inconnu en Occident. À part les spécialistes de la littérature tchèque, qui chercherait sous ce nom de plume aux sonorités rugueuses un poète dont l'importance dans son pays a été comparée à celle de Victor Hugo en France ? Le public européen devrait pourtant être reconnaissant à l'essayiste qui s'est consacré au service de la culture européenne ; au traducteur qui s'est attaché à faire aimer par ses concitoyens les grands génies des lettres étrangères ; au poète qui a élevé son art à la hauteur d'un acte politique. Si l'on ajoute à ces images un amour mystique du nu féminin, un sens du paysage quasi oriental, l'admirable harmonie du vers, la profondeur de la pensée enfin, il semble que, malgré la double barrière de la langue et du temps, Vrchlický mérite d'être découvert.

Déterminismes et vocations

Un bourgeois lettré du xixe siècle

Entre Jaroslav Vrchlický et la génération de 1970 avec ses perspectives apocalyptiques, il y a notamment l'événement de la Première Guerre mondiale qui déclencha l'entrée de l'Europe centrale dans la modernité. Il suffit de comparer Vrchlický avec cet autre grand Tchèque de sa génération, T. G. Masaryk (1850-1937). Là où l'homme politique a construit le futur, le poète s'est contenté de le rêver, recueillant et ravivant les trésors antiques. On le situera par ses références : ni Marx ni Rimbaud, mais Darwin et Leconte de Lisle. Qui pouvait mieux que cet intellectuel libéral vivant en marge du capital, ou que ce poète dont la langue était freinée dans sa renaissance, ressentir la difficulté d'être ? Bien qu'il ne puisse la formuler autrement qu'en termes métaphysiques, il reste cependant très proche de nous.

Vrchlický, Emil Frida de son vrai nom, naît en province, à Louny. Son père tient un commerce et trois de ses oncles sont prêtres. Aussi entre-t-il au séminaire à dix-neuf ans, mais il en sort bien vite et fait à l'université des études d'histoire. La consécration de sa carrière vient en 1893, sous la forme d'une chaire de professeur d'histoire de littérature comparée, à l'université Charles de Prague. En 1879, il trouve d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  VRCHLICKY JAROSLAV (1853-1912)  » est également traité dans :

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 243 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Émancipation »  : […] Le « printemps des nations » réprimé, la vie politique et littéraire ne reprend que vers 1860. Sous le signe de Mácha, toute une génération – dite de « Mai » – tente de rejoindre l'horizon européen. Son animateur, Vítězslav Hálek (1835-1874) est un auteur facile et heureux. L'avenir lui préférera son ami Jan Neruda (1834-1891) qui s'impose par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_43531

Pour citer l’article

Jeanne BEM, « VRCHLICKY JAROSLAV - (1853-1912) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jaroslav-vrchlicky/