COUTTET JAMES (1921-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1938, le skieur français James Couttet, né le 18 juillet 1921, devient champion du monde de descente devant son compatriote et idole, Émile Allais. Vainqueur de l'Arlberg-Kandahar en 1948, James Couttet, lors des jeux Olympiques de Saint-Moritz, la même année, obtient la médaille d'argent du slalom spécial (derrière le Suisse Edi Reinalter) et la médaille de bronze du combiné (devancé par le Français Henri Oreiller et le Suisse Karl Molitor). Il sera deuxième de la descente et troisième du slalom géant lors des Championnats du monde de 1950. James Couttet s'exerça également avec un certain talent au saut à skis et fut entraîneur de l'équipe de France de ski.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  COUTTET JAMES (1921-1997)  » est également traité dans :

SAINT-MORITZ (JEUX OLYMPIQUES DE) [1948] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 059 mots

Dans le chapitre « 2 février »  : […] L'aura du ski alpin grandit : des concurrents de vingt-cinq pays sont en lice pour la descente, laquelle, comme le slalom, donne désormais droit à des médailles. Le Français James Couttet (vingt-sept ans) fait figure de favori ; mais, malgré sa technique hors pair, il ne se classe que treizième. En revanche, son jeune compatriote Henri Oreiller (vingt-trois ans), dossard numéro 9, dompte la piste […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « COUTTET JAMES - (1921-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/james-couttet/