SCHOTTE JACQUES (1928-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jacques Schotte a eu le rare mérite d'être pleinement psychiatre, psychanalyste et philosophe. Même si toute sa vie professionnelle s'est déroulée entre Gand et Louvain, il n'a cessé de parcourir l'Europe et d'autres pays en y multipliant les échanges et les rencontres avec les personnalités les plus diverses, tant son champ de curiosité était interdisciplinaire.

Fils d'un chirurgien de Gand où il a fait ses études, Jacques Schotte était titulaire d'un doctorat de médecine et d'une thèse en psychologie sur « Freud et la question du transfert », soutenue en 1956 en flamand et restée inédite. Il décide alors de devenir psychiatre et psychanalyste, avec un souci d'articuler la psychiatrie à l'anthropologie, ce qu'il appelait « l'anthropopsychiatrie ». Ses analystes zurichois ont été dans les années 1950 Gustav Bally puis Médard Boss, imprégné par la philosophie de Heidegger, qu'il présenta à Lacan en 1954. Il s'est intéressé très tôt à l'école hongroise de psychanalyse, notamment à Léopold Szondi, replié à Zurich après la guerre, sur lequel il publie un livre, Szondi avec Freud, en 1990. La même année, il publie un ouvrage collectif, Le Contact, qui aborde cette question sur le plan théorique, clinique et esthétique.

Schotte a enseigné la psychologie clinique à Gand et à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve, où il retrouvait son ami Antoine Vergote, qui avait entrepris à Paris une psychanalyse avec Lacan. C'est avec lui et Alphonse de Waelhens qu'il fonda l'École belge de psychanalyse, proche de l'École freudienne. On peut parler d'une véritable école de psychanalyse qui a eu un style et un retentissement européen de par son ouverture sur la psychiatrie, l'anthropologie et la phénoménologie. Lacan nomma d'ailleurs Schotte au directoire de l'École freudienne, pour représenter cette école belge. Lors de son séjour à Paris en 1955-1956, il participa au séminaire de Lacan sur les psychoses. Lacan le consultait fréquemment en tant que « freudologue », au sujet de l'allemand freudien.

De par [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : psychanalyste, membre d'Espace analytique, secrétaire général de l'Association internationale d'histoire de la psychanalyse

Classification

Pour citer l’article

Jacques SÉDAT, « SCHOTTE JACQUES - (1928-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-schotte/