JACQUES CARTIER AU CANADA

En 1534, Jacques Cartier fut chargé par le roi de France, François Ier, de découvrir une route menant en Asie par le nord. Face aux entreprises semi-étatiques du Portugal ou aux grands convois espagnols, les expéditions françaises ou anglaises ont été jusque-là le fait de découvreurs anonymes ou de particuliers (pêcheurs et commerçants). Cependant dès 1524, François Ier avait envoyé le Florentin Giovanni da Verrazano cartographier les côtes du rivage américain. Le voyage de Jacques Cartier s'inscrit dans la continuité des opérations maritimes nord-européennes motivées par la pêche à la morue et par le commerce des fourrures, mais avec cette fois l'objectif de trouver de l'or et des diamants. Après s'être dirigé vers les Terres neuves et avoir dépassé la baie des Châteaux (le détroit de Belle-Isle), Jacques Cartier commence à explorer le golfe du Saint-Laurent. Il y prend possession des terres au nom du roi de France. L'année suivante, il revient et remonte le fleuve jusqu'au site actuel de Québec, puis, par voie de terre, jusqu'à la ville indienne de Hochelaga (la future Montréal). La rigueur de l'hiver décourage les expéditions futures dans cette zone et la colonisation française se fait plus au sud. Ce n'est qu'en 1604 que s'implante durablement en Acadie le premier établissement français.

Jacques Cartier

Jacques Cartier

photographie

L'explorateur français Jacques Cartier (1491-1557), premier Européen à remonter le Saint-Laurent, entouré de ses compagnons. Détail d'une carte de Pierre Desceliers, 1536 ou 1542. British Library, Londres. 

Crédits : British Library/ AKG

Afficher

—  Pascal BURESI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « JACQUES CARTIER AU CANADA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-cartier-au-canada/