KILBY JACK ST. CLAIR (1923-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien américain, Prix Nobel de physique en 2000 pour ses contributions aux technologies de l'information et de la communication. Né le 8 novembre 1923 à Jefferson City dans le Missouri (États-Unis), Jack St. Clair Kilby a fait ses études à l'université d'Illinois et à celle du Wisconsin où il a obtenu sa maîtrise en génie électrique en 1950. Après avoir travaillé pour l'entreprise d'électronique Centralab à Milwaukee (Wisconsin) de 1947 à 1958, il rejoint Texas Instruments à Dallas (Texas) en 1958.

C'est pendant l'été de 1958 que Kilby conçoit et construit, à l'aide de matériels empruntés ou bricolés, le premier circuit électronique dont tous les composants sont fabriqués sur un unique échantillon semi-conducteur. Le 12 septembre, il démontre expérimentalement le fonctionnement correct de ce premier circuit intégré monolithique, qu'on appellera « puce ». Kilby mène alors un important effort de recherche appliquée pour tirer parti de cette nouvelle technologie, en direction des applications tant militaires qu'industrielles ou commerciales. Son équipe construira le premier ordinateur incorporant les circuits intégrés, et il est co-inventeur de la calculette et d'un type d'imprimante thermique. Il a également exploré l'application de la technologie du silicium à la conversion d'énergie solaire en électricité.

Kilby quitte Texas Instruments en 1970 pour travailler de façon plus indépendante, tout en maintenant de forts liens avec cette compagnie. De 1978 à 1984, il est professeur de génie électrique à l'université A&M du Texas. Outre ses nombreuses publications, Kilby est l'auteur de plus de soixante brevets. Il reçoit le prix Nobel de physique en 2000 pour l'invention du circuit intégré, prix partagé avec Zhores I. Alferov et Herbert Kroemer, pour leurs travaux sur les semi-conducteurs à hétérostructures utilisés en électronique rapide et en optoélectronique.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  KILBY JACK ST. CLAIR (1923-2005)  » est également traité dans :

CIRCUITS INTÉGRÉS

  • Écrit par 
  • Frédéric PÉTROT, 
  • Franck WAJSBÜRT
  •  • 8 965 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Quelques dates clés dans l'histoire des transistors »  : […] Quelques faits marquants de l'évolution des circuits intégrés depuis leur création permettent d'illustrer la vitalité de ce secteur ainsi que l'importance croissante prise par les applications à base de circuits intégrés dans la vie quotidienne. Le premier circuit intégré, constitué de deux transistors bipolaires, a été développé au sein de la société Fairchild Semiconductor en 1958 par l'Américai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circuits-integres/#i_33580

MICROÉLECTRONIQUE

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 13 674 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le circuit intégré (1958-1959) »  : […] Le circuit intégré n'est pas un concept aussi fondamental que le transistor : son invention résulte de l'association d'éléments déjà connus, sinon maîtrisés, en réponse à un besoin pratique. Jacques Kilby a décrit son système dans un brevet et des conférences et non dans des revues scientifiques. Comment est-il né ? Dès sa mise au point, le transistor a remplacé le tube à vide dans les appareillag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microelectronique/#i_33580

PREMIERS BREVETS DE CIRCUITS INTÉGRÉS

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 289 mots

À partir du milieu des années 1950, les semiconducteurs (diodes et transistors) sont venus progressivement remplacer les tubes électroniques. De plus faible dimension, ils sont très supérieurs en termes de rendement énergétique, de longévité, de fiabilité (problème crucial dans un ordinateur) et aussi de potentiel économique, puisque l'automatisation de leur production est beaucoup plus facile. U […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-brevets-de-circuits-integres/#i_33580

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « KILBY JACK ST. CLAIR - (1923-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-st-clair-kilby/