KADARÉ ISMAÏL (1936- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une œuvre de combat

Pour un auteur, ne pas se soumettre aux injonctions du réalisme socialiste équivalait à émettre, un message contestataire. Le refus du réalisme, la tristesse hivernale permanente, l'absence de héros, les fins malheureuses, le réel illisible, l'absence de haine, le repli dans le passé, le temps cyclique en opposition à « la marche de l'Histoire », le pessimisme foncier, le pouvoir considéré comme une des manifestations du mal sont autant de thèmes qui montrent l'opposition de Kadaré à cette doctrine. L'essentiel, peut-être, est que l'écrivain ne tint aucunement compte des interdits qui frappaient la mythologie et les légendes, fort riches en Albanie, et dont il fit l'ossature de son œuvre. Il parvint ainsi à élargir l'horizon d'attente très restreint des lecteurs en développant une écriture chargée d'allusions et de transpositions, et en projetant sur toutes les époques qu'il évoque la situation tyrannique que connaissait son pays. De plus, il sut habilement profiter des ruptures avec l'U.R.S.S. et la Chine pour élaborer une critique réversible : car, en vitupérant le grand modèle d'hier, il dénonçait le système albanais qui en était l'exacte copie.

Kadaré est aussi poète. Bien qu'il considère cette activité comme secondaire, il faut souligner que certains poèmes furent des ébauches réussies de romans à venir. L'écrivain reconnaît sans ambages que des vers de circonstance lui ont permis de payer un « tribut » au régime, condition nécessaire pour poursuivre son œuvre. Il a également rédigé des études sur Migjeni (1990), Eschyle (1985), Dante (2006) et Hamlet (2007), ainsi qu’un essai sur l’Albanie, La Discorde (2013). Non sans humour, enfin, il tenta de réparer la perte des deux tragédies d'Eschyle, la première et la dernière de la trilogie de Prométhée, avec son unique pièce de théâtre, Mauvaise Saison sur l'Olympe (1996).

L'œuvre romanesque de Kadaré est donc paradoxale, car elle s'est efforcée d'exister dans un contexte extrêmement défavorable. Sa première caractéristique est d'avoir été bâtie et diffusée au sein même de la dictature, sans jamais [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé, docteur en lettres modernes, habilité à diriger des recherches en littératures comparées

Classification

Autres références

«  KADARÉ ISMAÏL (1936- )  » est également traité dans :

LA POUPÉE (I. Kadaré) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHAMPSEIX
  •  • 995 mots
  •  • 1 média

Ismaïl Kadaré a souvent parlé de lui-même. Il a transposé dans Chronique de pierre son enfance et dans Le Crépuscule des dieux de la steppe ses années d'études à l'institut Gorki de Moscou. Toutefois, il parle davantage des situations – la guerre et la nocivité du […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 085 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le poids du totalitarisme »  : […] Le réalisme socialiste apparut après la prise du pouvoir par les communistes en 1945. Alors que les auteurs non conformistes étaient persécutés, d'autres écrivains émergèrent, souvent formés à Moscou. Aux côtés du poète Llazar Siliqi (1924-2001) et de Dritëro Agolli (1931-2017), poète de la terre et auteur du roman éducatif Le Commissaire Memo (1969) ainsi que de Splendeur et décadence du camara […] Lire la suite

LE CRÉPUSCULE DES DIEUX DE LA STEPPE, Ismaïl Kadaré - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 208 mots
  •  • 1 média

« Chez nous, la parole donnée, la bessa , est quelque chose d'absolu, et la violer est la plus grave des ignominies [...]. On dit que même le chêne, s'il trahit la confiance qu'on lui a faite, voit ses branches se dessécher », affirme l'écrivain albanais Ismaïl Kadaré (né en 1936) . Avec Le Crépuscule des dieux de la steppe paru en 1981, il a donné un roman ouvertement autobiographique, centré, t […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul CHAMPSEIX, « KADARÉ ISMAÏL (1936- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ismail-kadare/