LE CRÉPUSCULE DES DIEUX DE LA STEPPE, Ismaïl KadaréFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Chez nous, la parole donnée, la bessa, est quelque chose d'absolu, et la violer est la plus grave des ignominies [...]. On dit que même le chêne, s'il trahit la confiance qu'on lui a faite, voit ses branches se dessécher », affirme l'écrivain albanais Ismaïl Kadaré (né en 1936). Avec Le Crépuscule des dieux de la steppe paru en 1981, il a donné un roman ouvertement autobiographique, centré, tout comme ses livres précédents, sur le destin de son pays.

Ismail Kadaré

Ismail Kadaré

Photographie

Ismail Kadaré a fait du grotesque une arme redoutablement efficace pour dénoncer la dictature en Albanie. Son œuvre, cependant, ne saurait se limiter à la dénonciation des totalitarismes. 

Crédits : Dan Porges/ Getty Images

Afficher



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques JOUET, « LE CRÉPUSCULE DES DIEUX DE LA STEPPE, Ismaïl Kadaré - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-crepuscule-des-dieux-de-la-steppe/