IPHICRATE (env. 415-354 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Stratège athénien. Issu d'un milieu humble — son père était cordonnier —, selon Plutarque, Iphicrate dispose cependant d'un avantage : les relations entre sa famille et celle de Conon. Il participe à la bataille de Cnide en ~ 394. La guerre de Corinthe, où de ~ 393 à ~ 390 il commande un détachement de mercenaires au service d'Athènes, sert de tremplin à sa carrière. Ses succès amènent les Spartiates à rompre le blocus et montrent son génie militaire : il entreprend une série de réformes qui touchent l'armement et la tactique en créant un corps d'infanterie légère, les peltastes, qu'il forme à la guérilla. Lié à la faction politique dirigée par Argyrrhios et Conon, il est envoyé défendre, en ~ 388, les intérêts athéniens dans l'Hellespont, peut-être comme stratège, mais il dispose de ses propres troupes, celles qu'il a formées pendant la guerre de Corinthe. Il y opère avec succès jusqu'à la paix du roi négociée par le Spartiate Antalcidas (~ 386). Il ne retourne pas à Athènes, mais entre au service des rois thraces : Seuthès, puis son fils Cotys. Il permet à ce dernier de conquérir la totalité du royaume et de s'imposer comme seul souverain. Iphicrate n'est plus un stratège athénien, mais un chef de mercenaires qui a conclu une alliance personnelle avec Cotys dont il épouse la fille (~ 386 ou ~ 384). En récompense, il obtient aussi un domaine en Thrace : la ville de Drys, située entre Maroneia et Ainos. Cette alliance va dans le sens des intérêts athéniens et le rapproche d'Athènes qui l'emploie à nouveau. De ~ 379 à ~ 374, il est délégué par l'ecclesia comme stratège, en mission extraordinaire au service de la Perse qui lutte contre l'Égypte révoltée. Iphicrate est chef des mercenaires grecs et membre de l'état-major. L'expédition échoue en raison des divergences de vues sur la tactique à suivre qui se font jour entre le Perse Pharnabaze et Iphicrate. Celui-ci rentre secrètement à Athènes pour échapper aux manœuvres de Pharnabaze et noue un [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  IPHICRATE (env. 415-354 av. J.-C.)  » est également traité dans :

GRÈCE ANTIQUE (Histoire) - La Grèce antique jusqu'à Constantin

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 11 753 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le ive siècle : crise de la cité »  : […] La guerre du Péloponnèse bouleversait donc l'équilibre qui s'était établi en Grèce dans les premières décennies du v e  siècle. Le monde grec au iv e  siècle porte la marque des transformations qui s'opérèrent alors. Toutes ne furent pas immédiatement perceptibles, mais elles intervinrent à plus o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-histoire-la-grece-antique-jusqu-a-constantin/#i_3510

Pour citer l’article

Anne-Marie LARRIBEAU, « IPHICRATE (env. 415-354 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/iphicrate/