INVENTION DE LA PORCELAINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'invention de la porcelaine en Chine au viie siècle fait suite à une longue série d'innovations dans le domaine de la céramique. Il fallait en effet réunir plusieurs conditions pour fabriquer des céramiques à la fois dures, blanches et translucides. La pâte doit être parfaitement pure, qu'il s'agisse de kaolin en Chine du Nord ou de pierre à porcelaine en Chine du Sud. À Jingdezhen (Jiangxi), à partir du xive siècle, le kaolin fut aussi mélangé à la pierre à porcelaine dans des proportions toujours plus élevées afin d'améliorer la plasticité de la pâte. La température de cuisson doit atteindre 1 300 degrés au minimum. Les premiers témoins de la fabrication de la porcelaine, sous forme de tessons, proviennent de la région de Neiqiu-Lincheng (Hebei), en Chine du Nord, et seraient datés du début du viie siècle. La production de la porcelaine blanche a continué sous les Tang (618-907) dans le Jiangxi et à Gongxian dans le Henan.

—  Alain THOTE

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, section des sciences historiques et philologiques, correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification

Pour citer l’article

Alain THOTE, « INVENTION DE LA PORCELAINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/invention-de-la-porcelaine/