INTERPOL (Organisation internationale de police criminelle)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'O.I.P.C.-Interpol est une organisation internationale intergouvernementale qui compte cent soixante-seize pays membres. Elle a pour buts :

– d'assurer et de développer l'assistance réciproque la plus large de toutes les autorités de police criminelle, dans le cadre des lois existant dans les différents pays et dans l'esprit de la Déclaration universelle des droits de l'homme ;

– d'établir et de développer toutes les institutions capables de contribuer efficacement à la prévention et à la répression des infractions de droit commun ; toute activité ou intervention dans des questions ou affaires présentant un caractère politique, militaire, religieux ou racial est rigoureusement interdite.

L'organisation a été fondée en 1923 sous le nom de Commission internationale de police criminelle (C.I.P.C.). En 1946, l'acronyme Interpol a été adopté et, en 1956, la C.I.P.C. est devenue l'Organisation internationale de police criminelle – Interpol. Depuis 1989, le siège mondial de l'organisation est situé à Lyon.

L'assemblée générale, organe délibérant, réunit annuellement les délégués des pays membres pour prendre les décisions les plus importantes concernant l'avenir de l'organisation. Le comité exécutif, autre organe délibérant, est composé de treize membres (dont le président de l'organisation) et contrôle l'exécution des décisions prises par l'assemblée générale, dont il prépare, en outre, les délibérations. Le secrétariat général, qui est une structure technique permanente, est composé de fonctionnaires internationaux de différentes nationalités et est dirigé par le secrétaire général nommé par l'assemblée générale. Établi au siège de l'organisation, il applique les décisions de l'assemblée générale et du comité exécutif. Il assure le fonctionnement quotidien de la coopération policière internationale.

Chaque pays membre est doté d'un Bureau central national (B.C.N.) qui constitue, au niveau national, le point d'appui permanent de la coopération internationale en matière policière. Il assure les liaisons avec les autres autorités de son [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômée d'études supérieures, master of law (L.L.M.), États-Unis

Classification


Autres références

«  INTERPOL (Organisation internationale de police criminelle)  » est également traité dans :

POLICE EN FRANCE DE LA LIBÉRATION À NOS JOURS

  • Écrit par 
  • René LÉVY
  •  • 5 033 mots

Dans le chapitre « Le poids de l’Europe »  : […] Les policiers ont toujours rêvé de pouvoir poursuivre criminels, assassins et voleurs sans être obligés de s’arrêter aux frontières, au-delà desquelles se réfugiaient ces derniers. Si la création d’Interpol (1923), qui regroupe désormais cent quatre-vingt-huit pays, a marqué une étape décisive dans ce domaine, cette organisation, contrairement à une idée répandue, ne constitue nullement une polic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-en-france-de-la-liberation-a-nos-jours/#i_19433

TRAITE DES PERSONNES

  • Écrit par 
  • Max FERNET
  •  • 4 297 mots

Dans le chapitre « L'action d'Interpol »  : […] Devant le manque d'éléments positifs et le peu d'empressement de certains pays à faire face à ces problème, l'O.N.U., a fait appel à l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol), puisqu'il avait été envisagé d'étudier les possibilités d'une action de police internationale et que les informations recueillies par son rapporteur étaient insuffisantes (décembre 1971 et janvier 1972). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-personnes/#i_19433

Pour citer l’article

Jacqueline BARBIN, « INTERPOL (Organisation internationale de police criminelle) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpol/