INNSBRUCK (JEUX OLYMPIQUES D') [1976]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quatre villes se sont portées candidates pour organiser les XIIes jeux Olympiques d'hiver en 1976 : Denver (États-Unis), Sion (Suisse), Tampere (Finlande) et Vancouver (Canada). Le 12 mai 1970, le C.I.O., réuni pour sa soixante-neuvième session à Amsterdam, semble avoir du mal à se décider : trois tours de scrutin sont nécessaires ; Denver se voit finalement élue, avec trente-neuf voix, Sion en recueillant trente.

Mais l'organisation des Jeux d'hiver est loin de faire l'unanimité au sein de la population du Colorado : certains contribuables craignent que les impôts augmentent pour participer au financement des Jeux ; les écologistes protestent, car ils estiment que la construction d'installations sportives défigurera les sites naturels et aura des conséquences environnementales graves pour toute la région. Les décisions tardent, les chantiers ne démarrent pas, le C.I.O. s'inquiète : réuni en session du 31 janvier au 2 février 1972 à Sapporo, à la veille de l'ouverture des XIes jeux Olympiques d'hiver, il alerte les responsables et demande des garanties. Une réunion est programmée pour la fin du mois de mars ; dès le 3 mars, John Love, gouverneur de l'État du Colorado, défend son projet, fortement amendé (déplacement des sites prévus de certaines compétitions, réductions des ambitions, etc.), devant les élus du Colorado pour demander leur soutien ; or celui-ci s'avère bien timide... Assez rapidement, il apparaît que les habitants du Colorado demeurent hostiles aux Jeux. En novembre 1972, un référendum est organisé pour demander à la population de voter une subvention de 5 millions de dollars afin d'assurer le financement des Jeux : le résultat est sans équivoque, le non l'emporte avec près de 60 p. 100 des voix. Denver renonce aux Jeux...

Le C.I.O. doit donc trouver en urgence une autre solution. Lake Placid, Tampere et le Mont-Blanc font part de leur volonté, mais il ne reste que trois ans pour tout mettre en œuvre. Innsbruck, qui a parfaitement organisé les Jeux en 1964, est donc dotée de toutes les infrastructures néc [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « INNSBRUCK (JEUX OLYMPIQUES D') [1976] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/innsbruck-jeux-olympiques-d-1976-contexte-organisation-bilan/