GINI INDICE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dès que l'on s'interroge sur le point de savoir si les inégalités (de revenu, de niveau scolaire, et autres) sont plus ou moins grandes dans telle société que dans telle autre, ou si elles ont tendance à croître ou à diminuer dans une société donnée, on doit recourir à un indice d'inégalité. Les mesures statistiques classiques de dispersion sont parfois utilisées comme indices d'inégalité. Mais elles soulèvent des difficultés, et l'on préfère généralement l'indice de Gini. La définition de cet indice suppose la définition préalable d'une autre notion, celle de « courbe de Lorenz ».

Supposons qu'on veuille mesurer les inégalités scolaires dans une société, afin de déterminer si elles ont augmenté ou diminué d'une année à une autre ou si elles sont plus grandes dans une société que dans une autre, et que l'on décide d'assimiler le niveau scolaire d'un individu au nombre d'années de scolarité dont il a bénéficié. Pour cela, on commencera par déterminer le nombre d'années scolaires yi caractérisant chacun des individus constituant la population à laquelle on s'intéresse (i = 1 à N). Ensuite, on déterminera les effectifs nj correspondant à chaque classe de niveau scolaire. Ainsi, si la j-ième classe comprend les personnes ayant eu une scolarité de 6 ans et la J + 1-ième classe les personnes ayant eu une scolarité de 7 ans, la valeur de nj et de nJ+1 correspond au nombre des personnes ayant eu respectivement une scolarité de 6 ans et de 7 ans. Pour visualiser l'information ainsi obtenue, on peut utiliser un diagramme cartésien où on représentera en abscisse par des points équiespacés les valeurs xJ de la variable « nombre d'années de scolarité » et en ordonnée les valeurs de la variable nJ.

Population selon le niveau scolaire

Dessin : Population selon le niveau scolaire

Distribution d'une population selon le niveau scolaire ; un nombre nj de personnes ont eu une scolarité de xj années. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Une première façon de mesurer le degré de l'inégalité caractérisant cette distribution consisterait à utiliser une mesure classique de dispersion : plus la distribution représentée par le diagramme ci-dessus est étalée ou « dispersée », plus l'inégalité est marquée. Réciproquement, si l'égalité était parfaite et si tout le monde avait le même nombre d'années de scolarité, le diagramme ci-dessus se réduirait à un « bâton » unique et la dispersion serait nulle. Une mesure de dispersion classique est, par exemple, l'« écart absolu moyen » : il est défini comme la moyenne des écarts à la moyenne en valeur absolue. Ainsi, supposons qu'en moyenne la population considérée ait 8,5 années de scolarité, un individu ayant 10 années de scolarité aura un écart à la moyenne en valeur absolue de 1,5 et il en ira de même pour un individu ayant 7 années d'éducation. La moyenne de ces écarts (en valeur absolue) à la moyenne est une mesure de dispersion et peut être considérée comme un indice d'inégalité. Une telle mesure ne peut cependant être utilisée sans précautions (pas plus d'ailleurs que les autres mesures de dispersion, comme l'écart type). Supposons en effet que, dans une première population, la durée moyenne de la scolarité soit de 12 ans et qu'elle soit de 5 ans dans une seconde population : une moyenne des écarts à la moyenne en valeur absolue de 2 ans traduirait assurément une inégalité beaucoup plus grande dans le second cas que dans le premier.

Les mêmes remarques pourraient être faites s'il s'agissait de mesurer, entre autres, des inégalités de revenu : supposons que l'on compare deux distributions des revenus correspondant à deux sociétés. Dans les deux cas, on observe par exemple que la moyenne des écarts (en valeur absolue) à la moyenne est de 10 000 francs par an. Mais la première société est riche et a un revenu moyen de 100 000 francs, tandis que le revenu moyen de la seconde est de 30 000 francs : il est clair que la seconde société est plus inégalitaire, bien qu'elle ait le même « écart absolu moyen » que la première.

Pour contourner ces difficultés, et pour éviter les solutions ad hoc, comme celle qui consiste à rapporter l'écart absolu moyen à la moyenne, on utilise classiquement, pour mesurer les inégalités, le coefficient dit « de Gini ». Pour le déterminer, on construit d'abord une courbe dite « de Lorenz ».

Revenons au premier exemple, étant entendu qu'on pourrait aussi bien prendre l'exemple des inégalités de revenus. Pour construire la courbe de Lorenz correspondante, on commence par établir le nombre total (M) d'années de scolarité effectuées par l'ensemble des individus de la population considérée. Ayant ensuite ordonné les individus en fonction de la durée de leur scolarité, on considérera par exemple les 5 p. 100 de la popul [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Population selon le niveau scolaire

Population selon le niveau scolaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Courbe de Lorenz

Courbe de Lorenz
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : membre de l'Académie des sciences morales et politiques, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  GINI INDICE DE  » est également traité dans :

AGRICULTURE - Accès aux ressources productives

  • Écrit par 
  • Michel MERLET, 
  • Olivier PETIT
  •  • 7 322 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Inégale répartition de l'accès à la terre »  : […] L' accès à la terre est très inégalement réparti. Son degré d'égalité ou d'inégalité peut être approché à l'aide de l'indice de Gini. Il mesure la concentration de l'accès à la terre et se calcule à partir des exploitations agricoles, indépendamment des modalités d'accès. Sa valeur varie de 0 (égalité absolue d'accès entre tous les individus) à 1 (inégalité absolue, toute la terre appartenant à […] Lire la suite

INÉGALITÉS - Les inégalités économiques

  • Écrit par 
  • Charlotte GUÉNARD, 
  • Éric MAURIN
  •  • 5 346 mots

Dans le chapitre « Inégalité devant l'inégalité »  : […] Les êtres humains sont inégaux dès la naissance du point de vue du niveau de vie moyen qu'ils peuvent espérer atteindre dans leur pays. Ils sont également terriblement inégaux du point de vue de l'amplitude même des inégalités prévalant dans la société où ils vivent, avec toutes les conséquences qu'une forte inégalité a sur la qualité des relations sociales. Si l'on se réfère à l'indice de Gini, […] Lire la suite

INÉGALITÉS - Théories de la mesure des inégalités économiques

  • Écrit par 
  • Thibault GAJDOS
  •  • 4 872 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les indices de Gini et la courbe de Lorenz »  : […] Un axiome alternatif à l'axiome d'indépendance (et indépendant) est l'axiome d'additivité comonotone. Supposons que les individus disposent de deux sources de revenus, par exemple les salaires et les revenus du capital. Supposons de plus que ces revenus soient comonotones : le rang des individus dans l'ordre des salaires est le même que leur rang dans l'ordre des revenus du capital. Enfin, supposo […] Lire la suite

INÉGALITÉS ÉCONOMIQUES (NOTION D')

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 589 mots

Dans le chapitre « Des inégalités nationales aux inégalités mondiales »  : […] Alors que la pauvreté concerne le bas de la distribution des revenus, les inégalités de revenus désignent les écarts entre groupes sociaux. L'indicateur le plus fréquemment utilisé est le coefficient de Gini, qui mesure l'écart entre une répartition parfaitement égalitaire (chacun gagne exactement la même chose) et la réalité. Plus il est élevé, plus l'inégalité est forte. Avec un coefficient de G […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raymond BOUDON, « GINI INDICE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/indice-de-gini/