MATHER INCREASE (1639-1723)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La première génération de la Nouvelle-Angleterre, celle de John Winthrop, de John Cotton, de Thomas Hooker, avait établi sur le continent américain une « Plantation » où l'on pût vivre conformément aux ordonnances du Seigneur dans Ses Écritures. Née sur le sol américain, la seconde génération eut à consolider et à défendre cet héritage : Increase Mather en fut la figure principale.

Né en 1639, fils de Richard Mather (1596-1669), pasteur de Dorchester, près de Boston, il a douze ans lorsqu'il entre à Harvard, dont il sort bachelier en 1656 et prononce en juin 1657 son premier sermon. Deux mois plus tard, il est sur le bateau à destination du Vieux Monde : après un an passé au collège de la Trinité, à Dublin, il sert comme pasteur dans le Devon, puis comme chapelain de la garnison de Guernesey. Mais la restauration des Stuarts ferme désormais à un puritain convaincu tout espoir de carrière ecclésiastique en Angleterre. En 1661, Increase rentre à Boston. Son père Richard a épousé quelques années auparavant la veuve du grand prédicateur John Cotton dont la fille Maria vit désormais au foyer de son beau-père ; Increase Mather l'épouse en 1662 ; leur fils aîné sera prénommé Cotton. La même année, le synode dit du « Half-Way Covenant » lui offre une première occasion de jouer un rôle public dans les affaires de la Nouvelle-Angleterre. En 1664 il est « appelé » comme pasteur à la Seconde Église de Boston, l'ancienne « Église du Nord », poste qu'il occupera jusqu'à sa mort. La colonie traverse alors une époque de grand désarroi. Le retour des Stuarts l'a placée dans une position délicate. L'Exclusion Act de 1662 a rétabli dans le royaume le privilège exclusif de l'Église anglicane. La Couronne cherche à aligner la colonie — qui, à l'abri de sa charte, a vécu jusqu'ici dans une relative autonomie — sur le droit commun du royaume. Inquiète, la seconde génération se sent de surcroît intimement coupable de n'avoir plus, lui semble-t-il, la ferve [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur de littérature américaine à l'université de Paris-IV-Sorbonne et à l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉTILLON, « MATHER INCREASE - (1639-1723) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/increase-mather/