IMPRESSION, SOLEIL LEVANT (C. Monet)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Impression, soleil levant (musée Marmottan, Paris) tient une place capitale dans l'histoire de l'art pour avoir été à l'origine de la dénomination du mouvement « impressionniste ». Ce néologisme inventé, peut-être par boutade, par un journaliste à partir du titre donné par Claude Monet (1840-1926) à son tableau devint vite générique pour désigner les tenants de la « nouvelle peinture », qui s'étaient plus simplement regroupés dans une « société anonyme des artistes peintres, sculpteurs graveurs » et qu'on aurait tout aussi bien caractérisés de « réalistes » ou de « naturalistes ». Le mot fut inscrit par Littré au supplément de son Dictionnaire dès 1875. Mais le tableau de Monet, qui n'est peut-être pas le plus systématiquement « impressionniste » de ses œuvres, est significatif à la fois par son sujet (la vie moderne, ici un port, Le Havre), et surtout par sa facture, proche de l'esquisse. On sent dans la touche fragmentée la volonté de rendre l'instant d'une atmosphère particulière, une sensation unique, une « impression ».

—  Barthélémy JOBERT

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « IMPRESSION, SOLEIL LEVANT (C. Monet) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/impression-soleil-levant/