KABAKOV ILYA (1933-    ) et EMILIA (1945-    )

Ilya Kabakov (né en 1933 à Dnepropetrovsk, Ukraine, ex-U.R.S.S) partage son temps, depuis les années 1990, entre Moscou et New York. Depuis 1989, il travaille en collaboration avec son épouse Emilia (née en 1945 à Dnepropetrovsk), diplômée en pianio classique de la faculté de musique et ayant étudié la littérature espagnole à l’université de Moscou. Diplômé en illustration en 1957, il commence sa carrière en dessinant près de 150 albums pour enfants. Mais dans les années 1970, alors qu'il vit à Moscou dans un appartement communautaire sous le régime soviétique, il commence à rédiger et peindre des albums inspirés par des personnages imaginaires.

Il donne à ses personnages imaginaires un espace à partir des années 1980 lorsqu'il commence à concevoir les intérieurs de ses Dix Personnages (1981-1988), sa première installation d'envergure dans laquelle il utilise des mécanismes littéraires tirés d'ouvrages de Gogol. « Je me vois forcé d'incorporer l'espace environnant dans l'installation. Cela conduit à ce que j'appelle une installation totale. » Kabakov construit alors des pièces d'appartements, des chambres, des cuisines, des ambiances complètes, théâtres d'une vie, entre remémoration et imagination.

L'Union soviétique bruisse alors de changements politiques, mais la vie quotidienne de ses habitants évolue peu. Kabakov s'attache à documenter ce quotidien confiné, en créant des espaces détaillés et spirituellement animés. Il y plonge un spectateur manipulé, et victime quasi consentante venue tenter une expérience empathique. Les installations totales de Kabakov ne sont pas des dioramas, ni même des reconstitution d'endroits réels, mais bien des projections mentales qu'il faut parcourir, dont il faut s'imprégner. Pour cela, l'artiste joue de ressorts dramatiques quasi systématiques comme une lumière glauque, un hermétisme spatial, des atmosphères psychologiques lourdes, elliptiques bien que fournies de détails. Pour lui, l'esprit du lieu est primordial : ses œuvres sont comme [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : critique d'art, historienne de l'art spécialisée en art écologique américain

Classification


Autres références

«  KABAKOV ILYA (1933- ) et EMILIA (1945- )  » est également traité dans :

MONOCHROME, peinture

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 3 831 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des monochromes comiques »  : […] Red » (1966). Les cartels disposés aux quatre angles d'une grande toile bleu uni d'Ilya Kabakov (né en 1933) semblaient transcrire une discussion entre badauds qui se perdraient en conjectures : « C'est la mer ; c'est un lac ; c'est de l'air frais ; c'est le ciel » (1970). Au cours des années 1980, la veine comique qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monochrome-peinture/#i_48053

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 071 mots

Dans le chapitre « De l’installation à l’architecture »  : […] et la nouveauté radicale de l’art de l’installation, dont on peut affirmer, avec Ilya et Emilia Kabakov le caractère radicalement novateur, en remplaçant même dans le texte suivant le mot de « tableau » par celui de « sculpture » : « Pour moi, écrit Ilya Kabakov, l’installation inaugure une période novatrice et décisive, d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_48053

Pour citer l’article

Bénédicte RAMADE, « KABAKOV ILYA (1933-    ) et EMILIA (1945-    )  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ilya-kabakov/