HYDROGÉNOÏDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ions positifs qui possèdent des propriétés analogues à celles de l'hydrogène (un seul électron dans un puits de potentiel simple) : He+, Li++, Be+++, etc. Pour ces ions pourvus d'un seul électron, l'équation de Schrödinger peut être résolue exactement et l'énergie du niveau de nombre quantique principal n s'écrit, abstraction faite des effets relativistes, comme pour l'hydrogène, En = – 2π2Z2e4h–2m (1 + m/M)–1n–2,

où Ze est la charge du noyau, de masse M, où m est la masse de l'électron et h la constante de Planck. On retrouve la formule de l'hydrogène en remplaçant Z par 1. Toute l'étude spectroscopique faite pour l'hydrogène est alors valable pour ces hydrogénoïdes.

Dans d'autres cas, bien qu'ayant plusieurs électrons, l'atome peut être considéré comme hydrogénoïde. C'est le cas pour des atomes qui se trouvent dans des états excités auxquels correspond une valeur de n élevée. L'électron se trouve alors très loin du noyau et se comporte comme s'il était dans le champ coulombien du cœur de l'atome, de charge unité. Avec une correction adéquate, on obtient ainsi les valeurs des niveaux d'énergie. Cela revient à substituer dans la formule relative à l'atome d'hydrogène : n par n + Δl, où Δl est une constante dépendant du moment orbital de l'électron. Lorsque le nombre quantique orbital l croît, Δl décroît rapidement. Donc, plus l croît, plus on se rapproche des niveaux d'énergie de l'hydrogène.

—  Jean-Marc BRISSAUD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HYDROGÉNOÏDES  » est également traité dans :

SPECTROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 5 066 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Spectroscopie atomique »  : […] Les spectres des atomes ont pu être compris dans le cadre de la physique atomique qui, se fondant sur la mécanique quantique, décrit les niveaux d'énergie occupés par les électrons du cortège électronique. Une raie d'émission correspond à la transition d'un électron d'un niveau vers un autre niveau de moindre énergie, l'énergie excédentaire étant évacuée par le photon émis sous forme d'énergie él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectroscopie/#i_37422

Pour citer l’article

Jean-Marc BRISSAUD, « HYDROGÉNOÏDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogenoides/