HUARI ou WARI CULTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom tiré du site éponyme situé dans le bassin de Mantaro, à 25 kilomètres au nord de la ville d'Ayacucho. Chronologiquement, la culture de Huari, ou Wari, se développe à partir de la première Période intermédiaire (~ 200-600) et atteint son apogée dans l'Horizon moyen (600-1000), moment où se produit la grande expansion de cette civilisation. La ville de Huari était un important centre cérémoniel, mais comportait aussi une aire d'habitat très étendue. Parmi les nombreuses constructions, il y avait des grandes enceintes rectangulaires entourées de hauts murs de pierre avec des bâtiments à deux ou trois étages. On a également retrouvé des chambres souterraines, des murs de pierre. Il est probable que ce modèle urbain, divisant la ville en secteurs par l'intermédiaire de murailles, a été diffusé à partir de Huari. Il semble bien que les grandes villes d'adobe comme Chanchan, capitale du royaume chimu, construites plus tardivement, dans la dernière Période intermédiaire, aient été influencées par la composition de Huari.

La grande diffusion de cette culture, attestée surtout par la poterie, a été considérée en 1967 par l'archéologue américain Edward Lanning comme la preuve de l'existence d'un véritable Empire huari construit par des conquêtes militaires similaires à celles qui furent entreprises plus tard par les Incas. Il est probable que, en plus des motifs d'ordre politique et religieux, une forte pression d'ordre démographique ait entraîné à la conquête de nouveaux territoires.

—  Susana MONZON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HUARI ou WARI CULTURE  » est également traité dans :

PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Sud

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD, 
  • André DELPUECH, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Dominique LEGOUPIL, 
  • Stéphen ROSTAIN
  • , Universalis
  •  • 23 161 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les hégémonies de Tiahuanaco et de Huari »  : […] À partir des environs du vii e  siècle, Tiahuanaco et Huari manifestent, sous des formes différentes, un fort développement hégémonique. Tiahuanaco devient un grand centre cérémoniel drainant les populations des hauts plateaux. De vastes édifices en pierre y sont construits, dans lesquels de hautes sculptures monolithiques reproduisent les divinit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-amerique-du-sud/#i_45216

TIAHUANACO CULTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD
  •  • 407 mots

Tiahuanaco se trouve à 15 kilomètres au sud-est du lac Titicaca, à plus de 4 000 mètres d'altitude sur le Haut Plateau bolivien. Ce site s'étend sur 420 hectares, mais le noyau cérémoniel ne couvre que 30 hectares. La période préhispanique comprend cinq phases chronoculturelles. Les phases I et II, mal connues, précèdent les importants développements culturels des phases III et IV correspondant au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-tiahuanaco/#i_45216

Pour citer l’article

Susana MONZON, « HUARI ou WARI CULTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/huari-wari/