HUAINANZI [HOUAI-NAN-TSEU]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Titre d'un ouvrage chinois (Le Maître de Huainan) qui porte le nom de son auteur, Liu An, prince de la maison des Han et roi de Huainan, mort en ~ 122. À sa cour provinciale, celui-ci s'entoura de maîtres taoïstes qui compilèrent une somme des doctrines cosmologiques et mystiques de la secte. Le livre, composé ainsi, est une synthèse de la pensée du Laozi et du Zhuangzi combinée avec les théories philosophiques et scientifiques des Han. On y trouve, exposée systématiquement pour la première fois, la théorie des souffles (qi), matière première de l'Univers. Avant la création, ces énergies se trouvaient dans un état indifférencié au sein du chaos originel. Puis les souffles purs s'élevèrent pour former le Ciel ; les souffles grossiers constituèrent la Terre. L'Homme résulte d'un mélange des deux : son corps est habité de principes hétérogènes et d'âmes diverses dont les uns sont d'essence céleste, les autres d'essence terrestre. Ces âmes sont amenées à retourner à leur élément d'origine, au moment de la mort de l'homme. La sagesse consiste à empêcher ce retour, cette déperdition fatale. Le saint garde ses esprits vitaux et cherche à les ramener à un état indifférencié. Ce regressus ad uterum lui fait retrouver la situation du chaos primordial et l'union avec le Dao.

—  Kristofer SCHIPPER

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification


Autres références

«  HUAINANZI [ HOUAI-NAN-TSEU ]  » est également traité dans :

HUAINAN ZI (Liu An)

  • Écrit par 
  • Pierre MARSONE
  •  • 868 mots

En publiant le Huainan zi (le « Maître de Huainan ») pour la première fois dans une langue occidentale (Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, Paris, 2003), Charles Le Blanc, Rémi Mathieu et leurs collaborateurs ont enfin mis à la portée du plus large public une synthèse majeure de la sagesse et du savoir de la Chine dans les premières décennies de l'Empire (ii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huainan-zi/#i_44362

TAOÏSME

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 8 929 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Huangdi et Laozi »  : […] Le Daode jing ne fut pas attribué au seul Vieux Maître Laozi. Un bon nombre de références anciennes désignent l'ouvrage comme le Livre de Huangdi , Huangdi, ou l'Empereur jaune, est un grand fondateur à l'instar de Yu le Grand. Créateur mythique de la civilisation, il inventa les vêtements, les noms de famille, les rites. Tel est le héros des confucéens. Mais Zhuangzi dit qu'après avoir régné lon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taoisme/#i_44362

Pour citer l’article

Kristofer SCHIPPER, « HUAINANZI [HOUAI-NAN-TSEU] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/huainanzi-houai-nan-tseu/