HÉTÉROPYCNOSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Portion ou totalité d'un chromosome, qui se trouve dotée, dans une espèce donnée, de façon régulière, d'une colorabilité (aux colorations cytologiques nucléales, comme celle de Feulgen) différente de celle du restant du lot chromosomique, soit pendant certaines phases de la mitose ou de la méiose (souvent la métaphase ou l'anaphase), soit pendant l'interphase (intervalle séparant deux mitoses). L'hétéropycnose, dont le nom veut dire en grec « densité différente », peut être positive (chromatine plus colorable) ou négative (moins colorable) ; les structures en cause sont désignées sous le terme général d'hétérochromatine par opposition au terme d'euchromatine, qui s'applique aux chromosomes ou portions de chromosomes colorés pendant la mitose mais non visibles pendant l'interphase. Au contraire, l'hétéropycnose se manifeste souvent de façon positive pendant l'interphase quand le noyau présente des chromocentres formés d'hétérochromatine, et de façon négative pendant la mitose, où les structures euchromatiques des chromosomes sont les plus colorées. L'hétérochromatine peut exister à une extrémité d'un chromosome, ou dans sa partie médiane, ou sur toute sa longueur, ou encore le long de plusieurs chromosomes. On en trouve souvent dans les chromosomes sexuels (c'est-à-dire les hétérochromosomes qui déterminent le sexe génétique) mais elle existe également dans les autres chromosomes ou autosomes. L'action expérimentale du froid accentue l'hétéropycnose observable et permet de mettre en évidence tous les segments hétérochromatiques des chromosomes d'un organisme.

La signification de l'hétéropycnose fait l'objet de nombreuses études. Morphologiquement, l'hétérochromatine correspondrait à un degré différent de condensation, de spiralisation du filament chromatinien. En terme de génétique moléculaire, on pense que certaines portions de l'acide désoxyribonucléique nucléaire des cellules différenciées pourraient être réprimées, c'est-à-dire inactives dans l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques DAUTA, « HÉTÉROPYCNOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heteropycnose/