PÉLISSIER HENRI (1889-1935)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec ses frères Francis Pélissier (1894-1959) et Charles Pélissier (1903-1959), le coureur cycliste français Henri Pélissier, né le 22 janvier 1889 à Paris, forme un remarquable trio. Vainqueur du Tour de Lombardie en 1911 et 1913, de Milan-San Remo en 1912, Henri Pélissier se classe deuxième du Tour de France en 1914, en ayant tenu la dragée haute au Belge Philippe Thys, qui le devance d'1 min 40 s. Vainqueur de Paris-Roubaix en 1919, devant Philippe Thys, et en 1921, devant son frère Francis, Henri Pélissier remporte enfin le Tour de France en 1923 : il lance sa grande offensive dans les Alpes, lâche Lucien Buysse dans l'Izoard, s'impose à Briançon. Le lendemain, il gagne encore à Genève et ramène le maillot jaune à Paris, avec 30 min 41 s d'avance sur Ottavio Bottecchia.

Francis Pélissier, qui s'impose dans un Paris-Tours disputé sous la neige en 1921, puis dans Bordeaux-Paris en 1924, est champion de France en 1921, 1923 et 1924, alors que Charles Pélissier remporte 8 étapes lors du Tour de France 1930 qui voit la victoire d'André Leducq.

En 1924, Henri et Francis Pélissier abandonnent le Tour de France, qui verra la victoire d'Ottavio Bottecchia, pour protester contre l'autoritarisme d'Henri Desgrange, qui juge contraire au règlement le fait qu'Henri Pélissier prenne le départ avec deux maillots pour se débarrasser d'un lorsque point la chaleur. Relayé par Albert Londres, qui écrit dans le Petit Parisien un article intitulé « Les Forçats de la route », cet incident fera beaucoup pour la popularité des Pélissier. Henri Pélissier mourut assassiné par sa compagne, Camille Tharault, le 1er mai 1935.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  PÉLISSIER HENRI (1889-1935)  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 181 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les forçats de la route »  : […] Après l'interruption due à la Première Guerre mondiale, le Tour de France reprend dès 1919, avec, durant cette édition, une innovation qui va devenir un élément du patrimoine sportif : le leader de l'épreuve porte un maillot jaune – le populaire Français Eugène Christophe connaît l'honneur d'enfiler le premier maillot jaune de l'histoire. La quasi-totalité des coureurs avaient été réunis au sein d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-cyclisme/#i_85259

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « PÉLISSIER HENRI - (1889-1935) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-pelissier/