LANGLOIS HENRI (1914-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Smyrne, mort à Paris, Henri Langlois a plus fortement et plus durablement influencé le cinéma que s'il avait été réalisateur, scénariste ou producteur. Dès son adolescence, la passion pour le cinéma, en quoi il voit un moyen d'expression privilégié, art populaire et création autonome, l'entraîne à tout sacrifier à un but unique : sauver les films de la destruction.

En 1935, il fonde avec Georges Franju le Cercle du cinéma. Puis, avec Georges Franju et Jean Mitry, Henri Langlois crée en 1936 la Cinémathèque française, association privée régie par la loi de 1901, et qui ne commencera à recevoir de modestes subventions que bien plus tard. L'organisme connaît un immense essor à la suite du sauvetage de nombreux films pendant l'Occupation allemande. Après la guerre, Mary Meerson, Lotte Eisner, Marie Epstein vont travailler avec Henri Langlois, qui ne séparera jamais la conservation des films et leur projection devant le public. Ainsi naissent et s'affirment dans les faits l'idée d'une culture cinématographique, d'un art du cinéma, et la reconnaissance des créateurs comme auteurs à part entière de leurs films. Langlois ne voulait ni choisir ni juger. Seulement préserver et montrer — tirer le cinéma de l'éphémère du négoce et du succès immédiat. Son œuvre serait sans doute déjà considérable (articles, textes, conférences), si elle s'était bornée à susciter des créateurs, un nouveau public, un nouveau cinéma. Mais surtout elle prouve que l'art du film est une part cardinale de la sensibilité, individuelle ou sociale, de l'homme d'aujourd'hui.

Henri Langlois a prouvé que tout film, quel qu'ait été son succès ou son audience, avait valeur d'œuvre.

—  Pierre KAST

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LANGLOIS HENRI (1914-1977)  » est également traité dans :

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

Dans le chapitre « La création de la Cinémathèque française »  : […] La « révolution » du parlant ne suscita pourtant pas un enthousiasme sans partage dans le milieu cinéphile. Après les pétitions, signées René Clair, Jean Renoir, Léon Moussinac, Charlie Chaplin ou Eisenstein contre le « diktat des frères Warner », vint le moment d'une douloureuse prise de conscience. Le cinéma n'était plus un langage universel : s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/#i_16916

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Dans le chapitre « Naissance de la Cinémathèque française »  : […] À Paris, au début des années 1930, quand Gallimard finance la prestigieuse Revue du cinéma , quand la journaliste Lucienne Escoubé publie son célèbre article « Sauvons les films de répertoire », ce sont des ciné-clubs qui assurent la survie du cinéma muet, tout en connaissant de plus en plus de difficultés pour se procurer des copies. Henri Langlo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-cinematheques/#i_16916

DELON ALAIN (1935- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 621 mots
  •  • 2 médias

« L'histoire du cinéma est remplie de stars, les années passent, elles s'éteignent, on n'en reparle plus. L'art cinématographique est rempli de visages dont certains vivent et marquent l'écran d'une vie singulière. Acteurs, ou au contraire êtres dotés d'une acuité particulière, pourquoi leur nom est-il associé aux chefs-d'œuvre de l'art muet ou par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-delon/#i_16916

EISNER LOTTE H. (1896-1983)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  • , Universalis
  •  • 609 mots

Née à Berlin, Lotte Eisner se lance dans des études d'histoire de l'art et se plonge dans la littérature. Après la guerre, dans l'Allemagne de la république de Weimar, Berlin devient le centre d'une activité intellectuelle et artistique dont l'effervescence va étonner l'Europe. Un jour, Lotte Eisner lit le manuscrit d'une pièce, Baal , dont l'auteu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotte-h-eisner/#i_16916

Pour citer l’article

Pierre KAST, « LANGLOIS HENRI - (1914-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-langlois/