TURKU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Plus ancienne ville de la Finlande, Turku est située à l'embouchure de l'Aura, à l'ouest d'Helsinki. À l'origine, c'était un centre d'échanges commerciaux situé à quelques kilomètres au nord de son site actuel, vers lequel elle a migré au début du xiiie siècle. La première charte connue concernant la ville date de 1525. La Cour d'appel fut établie à Turku en 1623 et une université fut fondée en 1640 (elle fut transférée à Helsinki en 1827). Capitale de la Finlande jusqu'en 1812, sous les dominations suédoise puis russe, la ville de Turku fut presque intégralement détruite par un incendie en 1827. Elle fut reconstruite d'après les plans de l'architecte Carl Ludwig Engel, mais subit à nouveau des dégâts considérables pendant la Seconde Guerre mondiale. Turku est aujourd'hui encore un centre industriel et culturel important. C'est la cinquième ville et le plus grand port d'hiver de Finlande. Elle accueille d'ailleurs plusieurs grands chantiers navals. Les activités industrielles locales sont notamment le raffinage du sucre, la poterie et la production d'acier, de matériel électronique, de bois d'œuvre, de farine et de textiles.

Ville bilingue, Turku accueille des universités pour suédophones (depuis 1918) et finnophones (1920), plusieurs établissements d'enseignement supérieur spécialisés, des galeries d'art, des bibliothèques et des musées. Elle est le lieu de résidence de l'archevêque de l'Église évangélique-luthérienne de Finlande. Les hauts lieux historiques de la ville sont notamment la cathédrale (consacrée en 1290, agrandie au xvie siècle), le château médiéval (construit à la fin du xiiie siècle, qui abrite aujourd'hui un musée, le Théâtre suédois (1838) et l'église grecque orthodoxe (1846). La population de Turku est de 175 354 habitants (estim. 2007).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  TURKU  » est également traité dans :

AALTO ALVAR (1898-1976)

  • Écrit par 
  • Gilles RAGOT
  •  • 2 579 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un architecte scandinave »  : […] Son grand-père maternel, humaniste cultivé et ingénieur forestier de son état, son père, géomètre arpenteur, transmirent au jeune Aalto leur amour de la nature, amour mêlé de respect et fondé sur une connaissance approfondie du milieu où ils vivaient. Né le 3 février 1898 à Kuortane, près de la petite ville tranquille de Jyväskylän au centre de la Finlande, Hugo Alvar Aalto reçoit une éducation li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alvar-aalto/#i_34897

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vagues romantiques »  : […] Parce que le tsar Alexandre I er était libéral, que l'heure était à l'éveil des nationalités, que les Russes ne s'implantèrent jamais en Finlande aussi profondément que les Suédois, le nationalisme finnois put s'exprimer. Autour de l'université de Turku se rassemblent les partisans de l'indépendance : A. Arwidsson, Johan Linsén, Johan Tengström, Axel Gabriel Sjöström, do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_34897

Pour citer l’article

« TURKU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/turku/