EULER-CHELPIN HANS KARL AUGUST SIMON VON (1873-1964)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste germano-suédois né à Augsburg et décédé à Stockholm. Si Euler-Chelpin fit l'essentiel de sa carrière en Suède dont il acquiert la nationalité en 1902, il restera toujours profondément attaché à l'Allemagne, même lorsqu'elle sera gouvernée par les nazis. Il demande à servir dans l'armée allemande durant la guerre de 1914-1918, qu'il termine comme commandant d'escadrille. Pendant la guerre de 1939-1945, il effectue pour l'Allemagne des missions diplomatiques.

Euler-Chelpin commence des études d'art et souhaite devenir peintre. C'est son intérêt pour la théorie des couleurs et les problèmes du spectre solaire qui l'amènent à entreprendre des études scientifiques. Il suit à l'université de Berlin les cours d'Emil Warburg et de Max Planck en physique et de Emil H. Fischer en chimie. Il passe ensuite deux ans à Göttingen où il travaille avec Walther Nernst. En 1897 il obtient à Stockholm un poste d'assistant auprès de Svante Arrhenius puis va à Berlin effectuer des stages dans le laboratoire de Jacobus H. van't Hoff. Infatigable voyageur, il se rend à Würzburg auprès de A. Hantzch et à Strasbourg auprès de J. Thiele pour entreprendre ensuite des recherches en chimie organique. Son intérêt pour les phénomènes de fermentation s'affirme et après un court séjour à Berlin auprès d'Eduard Buchner, il effectue un stage de plusieurs mois à Paris dans le laboratoire de G. Bertrand à l'Institut Pasteur. Euler-Chelpin est nommé en 1906 professeur de chimie générale et organique à l'université de Stockholm et le reste de sa carrière scientifique se passe en Suède. Il étudie les vitamines, les enzymes, mais son travail le plus important, et qui va l'occuper une dizaine d'années à partir de 1923, porte sur l'étude de la cozymase (coenzyme), isolée par Arthur Harden à partir du suc intracellulaire de la levure préparée selon Buchner. En 1929, Euler-Chelpin et ses collaborateurs sont arrivés à clarifier le rôle du coenzyme dans le processus de fermentation en utilisant des inhibiteurs spécifiques, tel l'ion fluorure qui bloque les étapes du processus dans lesquelles le coenzyme intervient. Ultérieurement, Euler-Chelpin parvient à déterminer la nature chimique de la cozymase qui se révèle être le diphosphopyridine nucléotide.

Conjointement avec Harden, Euler-Chelpin reçoit le prix Nobel de chimie en 1929.

—  Georges BRAM

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification

Pour citer l’article

Georges BRAM, « EULER-CHELPIN HANS KARL AUGUST SIMON VON - (1873-1964) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-karl-august-simon-von-euler-chelpin/