THYSSEN-BORNEMISZA HANS HEINRICH VON (1921-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitaine d'industrie d'envergure planétaire et magnat avisé de la finance internationale, le baron Hans Heinrich von Thyssen-Bornemisza est mort le 27 avril 2002 dans sa résidence de la Costa Brava auprès de sa cinquième épouse, Carmen Cervera. Il a été inhumé dans la crypte du château Landsberg, berceau des Thyssen, en Rhénanie et laisse cinq enfants.

L'ampleur de sa collection d'art n'aurait d'égale, dit-on, que celle de la collection royale d'Angleterre. Des 1 600 œuvres qu'elle comporte, plus de la moitié sont accessibles au public : 780 sont présentées, depuis 1992, en Espagne au musée Thyssen-Bornemisza de Madrid et à Barcelone au monastère de Pedralbes : elles dessinent un vaste panorama de l'art occidental de la Renaissance à nos jours, tandis que 150 autres, consacrées principalement à l'art européen et américain des xixe et xxe siècles, sont restées – provisoirement ? – dans la résidence tessinoise de la famille.

Fils de la baronne d'origine hongroise Margareta Bornemisza (1887-1971) et de Heinrich Thyssen (1875-1947), financier allemand lui-même anobli par l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier, Hans Heinrich von Thyssen est né le 13 avril 1921 aux Pays-Bas où son père, chassé de Hongrie par la révolution communiste, représentait les intérêts de sociétés issues du consortium sidérurgique rhénan Thyssen Krupp fondé par son propre père, August Thyssen (1842-1926). La montée du nazisme poussa la famille à s'installer, en 1932, en Suisse, à Castagnola, sur les rives du lac de Lugano, dans une propriété d'une rare beauté. La villa Favorita, vaste demeure du xviie siècle, abrita à partir de 1937 les 500 œuvres réunies par Heinrich Thyssen. Mobilier et tapisseries voisinaient avec les peintures des écoles allemande, flamande, italienne, espagnole et française du xve au xviiie siècle ainsi qu'avec des sculptures du Moyen Âge allemand – en écho sans doute à l'intérêt d'August Thyssen qui avait lui-même acquis en 1905 auprès de Rodin six de ses sculptures. La collection révélait la passion du maître des lieux pour le portra [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Daniel HARTMANN, « THYSSEN-BORNEMISZA HANS HEINRICH VON - (1921-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-heinrich-von-thyssen-bornemisza/