HAIPHONG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième port et centre industriel de la République socialiste du Vietnam (après la région d'Ho Chi Minh Ville), sur le Cuan Cam, bras nord du delta du fleuve Rouge, à quelque 30 kilomètres du golfe du Tonkin, Haiphong (710 000 hab. en 2005 dans la ville, 1,7 million dans l'agglomération), implantée sur le site d'un village de pêcheurs, est une création du colonialisme français (1885) ; elle est destinée à devenir le débouché du Tonkin et du Yunnan, auxquels elle fut reliée par voie ferrée. Les activités commerciales du port, dont les installations ont été reconstruites et modernisées, ont été entravées du fait de la guerre du Vietnam ; en revanche, le nouveau régime a fait de Haiphong un grand centre industriel, bénéficiant de la proximité de diverses ressources minières (charbon, fer, bauxite) ; constructions navales, sidérurgie, cimenteries, industries textiles et chimiques sont les principales branches d'activité du complexe de Haiphong.

Vietnam : carte administrative

Vietnam : carte administrative

carte

Carte administrative du Vietnam. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

À travers plusieurs plans d’action (dont le premier a débuté en 2001), le gouvernement a décidé de procéder à la modernisation et à l’extension du port d’Haiphong. Cette politique se traduit déjà dans les chiffres puisque le trafic de containers est passé de 464  000 E.V.P. (équivalent vingt pieds) en 2006 à près de 700  000 en 2007. Plus largement, l’intégration d’Haiphong dans les schémas de développement de la Région du Grand Mékong (organisation économique transnationale dont la coordination est assurée par la Banque asiatique de développement) va ouvrir à la ville, et surtout à son port, d’importants débouchés dans l’ensemble de la péninsule indochinoise.

—  Pierre TROLLIET

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  HAIPHONG  » est également traité dans :

DECOUX JEAN (1884-1963) amiral français

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Amiral français, né à Bordeaux en 1884, mort le 21 octobre 1963 à Paris. Jean Decoux est promu contre-amiral en 1935 et devient vice-amiral et commandant en chef des forces navales françaises d'Extrême-Orient en 1939. Il est nommé gouverneur général de l'Indochine le 25 juin 1940, trois jours après la signature de l'armistice franco-allemand. Quelques semaines plus tard, les Japonais lui deman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-decoux/#i_30234

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 527 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Crise et explosion »  : […] La situation, néanmoins, se compliquait au Vietnam. Si le V.N.Q.D.D., ultranationaliste et antifrançais, avait échoué dans ses tentatives pour renverser le gouvernement de Hanoi et avait finalement suivi en Chine les troupes du Guomindang, le Dai Viet et les nationalistes de droite avaient commencé une lutte clandestine contre les communistes, espérant obtenir un jour l'appui des Français. Face à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_30234

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « HAIPHONG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/haiphong/