GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)La santé aux armées

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Épidémies : la guerre prophylactique

En 1914, on craignait l’irruption des grandes épidémies qui s’étaient toujours imposées dans le sillage des guerres. Les pronostics ont été déjoués sur le front occidental. La fièvre typhoïde constitue le seul épisode épidémique critique qui a ébranlé la santé des troupes européennes, à l’hiver 1914 et au printemps 1915, et mis en péril l’équilibre des forces militaires en présence. En France, 100 000 cas sont déclarés parmi les troupes du front pendant les quatorze premiers mois du conflit, avec un taux de mortalité de 12,2 p. 100, et des pics de décès dans certaines armées jusqu’à 25 p. 100 parmi les malades identifiés. Chez les belligérants européens, des campagnes de vaccination antityphoïdique sont opposées systématiquement à l’épidémie en 1915, avec succès. Mortalité et morbidité sont réduites à des taux résiduels dès 1916. En France, la lutte contre la typhoïde constitue une première expérience d’inoculation de masse que les circonstances de l’urgence d’une épidémie en plein essor ont permis d’imposer, en se fondant sur les savoir-faire et la production vaccinale du Val-de-Grâce et de l’Institut Pasteur.

En revanche, le front oriental est frappé par de violentes épidémies de typhus, en Serbie en 1915, en Roumanie en 1917, en Russie et en Pologne à la fin de la guerre. Le typhus, dont on sait depuis les travaux récents des pastoriens qu’il est transmis par les poux infectés, apparaît comme la maladie de guerre par excellence, celle des camps de prisonniers et des réfugiés. Au printemps 1915, la maladie fait son apparition à l’ouest dans les camps allemands, tels ceux de Wittenberg, Cassel ou Cottbus, où elle fait près de 12 000 victimes parmi les prisonniers français, anglais, russes, belges, sur près de 50 000 contaminés. Dans tous les pays, la lutte contre le typhus, faute d’outil bactériologique, déploie une mobilisation [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : professeure d'histoire de la médecine et de la santé à l'université de Strasbourg

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne RASMUSSEN, « GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-la-sante-aux-armees/